Start Reading

Démonialité

Ratings:
175 pages2 hours

Summary

Le premier auteur qui, à ma connaissance, ait imaginé le mot de Démonialité, est Jean Caramuel, dans sa Théologie fondamentale, et personne avant lui ne me paraît avoir distingué ce crime de celui de Bestialité. En effet, tous les Théologiens Moralistes, à la suite de S. Thomas (2, 2, question 154), comprennent, sous le titre spécifique de Bestialité, «toute sorte de commerce charnel avec un objet quelconque d'espèce différente»: ce sont les propres termes de S. Thomas. Cajetan, par exemple, dans son Commentaire sur cette question, classe le commerce avec le Démon dans l'espèce de Bestialité; de même Sylvestre, au mot Luxuria, Bonacina, de Matrimonio, question, et les autres.

Read on the Scribd mobile app

Download the free Scribd mobile app to read anytime, anywhere.