You are on page 1of 8

AVRIL 2009 VOLUME 2 NO.

YOUR NEW STUDENT VOICE: AÉÉDCO ELECTION RESULTS


Jodi Lazare, Editor-in-chief
jlaza078@uottawa.ca

The people have spoken and the results are in. Next
year’s Association des étudiants et étudiantes en
droit civil de l’Outaouais (AÉÉDCO) executive will
be composed of the following members:

President: Bruno Gélinas-Faucher


As first in command of the AÉÉDCO Bruno has
three principal objectives. First on his list is the
improvement of communication between the
AÉÉDCO and its student population. In addition to
the association’s website, which he plans to get up and
running, Bruno plans to create an executive blog,
through which members of the executive will keep
fellow students up to date on the happenings of the
Section and the work of their elected representatives.
Bruno also plans to implement an electronic Mot de
l’Asso, which he says will be more efficient by email.
Lastly on the communication front, executives will
have longer office hours.
Second on the agenda, Bruno plans to have Droit
civil recognized for its distinct character within the
Student Federation of the University of Ottawa
(SFUO/FEUO). By finishing projects like the obten-
tion of the Section’s $12,000 contribution to the Agora Left to right: Marie-Pier Parent, Marie-Pier Dufresne-Dallaire, Bruno Gélinas-Faucher, Sabine Uwitonze, Alik
bookstore, for example, Bruno is determined to have Angaladiah, Susan Ramirez. (David Girard was not available for photos.)
Droit civil recognized as a distinct entity at U of O. activities leading up to the Bar, including multidisci- what happens outside. “If it doesn’t work internally,”
Further, according to Bruno, the faculties of Common plinary debate activities and additional interview she says, “it won’t work exter-nally.”
Law, Education and Engineering all have their own simulations. As the link between the AÉÉDCO and the rest of
individual training sessions for Week 101 Student Marie-Pier’s second goal is to concentrate on stu- the university, the VP External (and Internal) Affairs
Guides. Droit civil however, does not and Bruno plans dent representation by inviting students to take part in also helps the VP Academic organize events such as
to achieve this kind of indepen-dence for the Section. surveys in order to get feedback on academic issues. Career Week and conferences.
He believes that a more cooperative relationship with Marie-Pier’s third initiative is to make midterm
the SFUO will bring about this kind of change. exam results available online through WebCT. She VP Sports: Susan Ramirez
Bruno is also the Section’s representative to the says it’s simpler than the Section’s current method and Susan Ramirez plans to “keep to the traditional and
university’s Board of Administration, a role he be- is how it is done in most other universities. add something new.” As VP Sports she plans to offer
lieves will be an advantage to the Section, whose law students the same sporting activities that currently
interests, he says, were not necessarily well-represen- VP External affairs: Alik Angaladiah take place, as well as more activities between Droit
ted this past year. Alik’s Angaladiah’s first priority is to put into place civil students themselves. In addition to the external
Bruno believes that better communication and a the committee to obtain the Section’s contribution to activities that already go on, like Med-Law games for
newfound independence of the Section will give rise the Agora bookstore, which students voted for in the example, Susan would like to organize more activities
to his third priority, “a feeling of belonging to the referendum held in March. She also plans to organize within the Section, where students can interact and get
AÉÉDCO among the students.” video conferences with other law faculties, which to know each other.
would mean projecting the Section’s midi-conférences Susan will also focus on a sponsorship plan for
VP Academic: Marie-Pier Parent to other schools and having theirs broadcast at next year’s Law Games, which will take place in
Marie-Pier Parent’s platform also includes three Fauteux. “We have the technology,” she says, “and British Columbia in January, which means extra work
main priorities, beginning with the creation of new nobody is using it.” and more hands needed. The VP plans to delegate and
activities with the Section’s Avocats sans frontières Alik plans to work toward better communication form committees to make sure that Droit civil is able
(ASF) and Amnesty International student groups. within the Faculty as well. The VP External would to represent next year. “So far, so good,” she says.
Marie-Pier like to see the Section’s students identify themselves Susan has already organized a sponsorship for clo-
plans to orga- as one group, rather than the separate groups of first, thing at next year’s event and plans to do the same for
Sommaire nize an alter- second and third year students that we currently know. other sporting activities throughout the year.
native career Alik calls the Section’s new student groups (ASF
week featu- and Amnesty) really good initiatives, which she would VP Communications: Sabine Uwitonze
Qui remplacera la doyenne....4 ring organi- like to see more of. Alternatively, she envisions more Sabine Uwitonze’s number one goal is to make
zations like collaboration between Droit civil and the many sure that everyone knows what’s going on. In addition
ASF and Common Law groups that already exist. “It’s really to working on the AÉÉDCO website over the summer,
important to people who want to get more involved in Sabine plans to make the Mot de l’Asso available on
Le droit de fumer...................4
A m n e s t y.
The new VP the Faculty,” she says. Facebook. The new VP Communications also plans to
Academic Alik points out that her title, according to the work closely with the VP Social to create a calendar of
Che..........................................5
also plans to Constitution of the AÉÉDCO is not only VP External, events spanning several months so that students can
This year in sports..................7 create more but Internal as well, and that the internal workings of plan around the Section’s events. She will also make
preparatory the Section are as much of a priority, if not more, than Continued on page 3
Page 2 Le Flagrant Délit

Nouvelles
LOUIS PASQUIN : AVOCAT RECONNU COUPABLE DE GANGSTÉRISME
LE CRIME ET LA VERTU
Jean-René Tremblay acte criminel.
jtrem094@uottawa.ca Cela dit, l’avocat est aussi
tenu par le secret professionnel.
Palais de justice de Montréal, le 6 mars 2009 : Louis Même si cela ne leur donne
Pasquin est reconnu coupable de gangstérisme. Ce aucun droit de commettre un
qui rend ce jugement encore plus étonnant, c’est que crime, quel qu’il soit, ils peu-

Jean-René Tremblay et Cindy T.-Morel


Louis Pasquin est un avocat criminaliste, bien connu vent tout de même être au cou-
pour avoir défendu certains motards après rant de certaines choses ou actes
l’opération Printemps 2001. C’est la première fois qui ne sont pas connus du grand
qu’un avocat est reconnu coupable d’un tel chef public, ou même du Tribunal.
d’accusation au Canada. Cette situation n’est pas La ligne est donc mince entre
sans soulever certains conflits d’éthiques. le secret auquel le criminaliste
est tenu et la participation réelle
Les chefs d’accusation et effective aux activités de son
Louis Pasquin fut arrêté dans le cadre de client. Autant l’avocat ne peut
l’opération policière Piranha 2006 en même temps pas se fermer les yeux si
que 22 autres personnes, toutes accusées d’avoir col- quelque chose se déroule devant lui, autant il devra des choses. Il serait imprudent d’immédiatement
laboré avec un proche des Hells Angels, Louis-Alain protéger son client du mieux qu’il peut. identifier tous les criminalistes comme baignant
Dauphin. constamment dans le crime.
En plus de l’accusation de gangstérisme qui pesait Comme les autres ou exemplaire? La professeure Sylvestre mentionne ceci : « Les
contre lui, on le soupçonnait aussi de complot et tra- Certains médias ont mentionné la possible peine avocats de la défense sont des gens généralement
fic de cocaïne. Le juge Carol St-Cyr le reconnut cou- exemplaire que pourrait recevoir l’avocat, étant très compétents qui représentent leurs clients qui ont
pable de ces chefs en déclarant qu’il « [était] parfai- donné son statut. Évidemment, cette question sera droit à la présomption d'innocence et à une représen-
tement aux courants de leurs [les trafiquants] activi- laissée à la discrétion du juge. tation ».
tés ». Sur la pertinence d’administrer une telle peine, Souvent, la croyance populaire l’emporte sur les
Marie-Ève Sylvestre, professeure de droit pénal à la faits, mais la défense a un rôle crucial dans
L’état du droit Section de droit civil, affirme « qu’il est très loin l’administration de la justice et il ne faut surtout pas
L’un des principes fondamentaux de l’État cana- d'être certain qu'une peine exemplaire pourrait dis- la considérer comme une nuisance. Mme Sylvestre
dien est la primauté du droit. Au Canda, personne suader les avocats d'agir ainsi dans le futur. » Elle remarque aussi que généralement, il n’y a qu’une
n’est au-dessus des lois. Il en va de soi que l’avocat précise que les gens ne considèrent pas la peine petite minorité des clients des avocats de la défense
(ou n’importe quel autre juriste) ne fait pas exception encourue lors de la commission de l’infraction. Il est qui sont membres du crime organisé. Il s’agit plus
à ce principe. donc possible qu’elle ne soit administrée que dans un fréquemment d’infractions mineures.
Ainsi, l’article 467.11 du Code criminel sur la par- but symbolique. Pourtant, ceci démontre que personne n’est à
ticipation aux activités d’une organisation criminelle l’abri du crime. Même en toute connaissance de
est clair et quiconque participe ou contribue à une Pas tous dans le même panier cause, la tentation peut parfois devenir plus forte que
telle organisation pourra être reconnu coupable d’un Dans cette affaire, il est important de faire la part la vertu.

ESSAI JURIDIQUE : LA POLYGAMIE


LE CANADA À L’AUBE D’UN GRAND DÉBAT CONSTITUTIONNEL
Selina Sforza C’est simple : la polygamie est un phénomène droits et les intérêts des autres.
ssfor037@uottawa.ca marginal qui vient bouleverser la définition et la Le Flagrant délit s’est entretenu avec la profes-
vision traditionnelles du mariage canadien. seure de droit constitutionnel de la Faculté de
Alors que deux chefs religieux mormons de la Le Canada criminalise la polygamie dans la droit civil de l’Université d’Ottawa, Sophie
communauté de Bountiful en Colombie- section « infractions aux droits conjugaux » à Thériault, au sujet de ce débat constitutionnel.
Britannique, Winston Blackmore et James Oler, l’article 293 du Code criminel. Comme l’indique Mme Thériault soulève qu’un des arguments
ont été arrêtés en janvier dernier après plus de l’auteure Beverly Baines dans son texte Equality’s premiers du procureur sera sans doute la protec-
vingt ans de pratique de la polygamie, le Canada Nemesis, il semble que cet article sert un propos tion des femmes dans les sectes polygames, ce qui
se retrouve à l’aube d’un grand débat constitution- religieux et non séculier. pourrait justifier une atteinte à la Charte dans une
nel entourant cette pratique interdite par l’article Cette prohibition serait directement en lien avec société libre et démocratique. Toutefois, aucune
293 du Code criminel. les difficultés rencontrées aux États-Unis par rap- étude scientifique sérieuse, à ce jour, ne démontre
Alors que la Charte canadienne des droits et port aux communautés mormones en Utah. On se l’impact négatif sur les femmes qui vivent en
libertés protège à son article 2 la liberté de cons- retrouve donc avec une disposition aux origines milieu polygame.
cience et de religion, la liberté de pensée, de ecclésiastiques faisant expressément référence aux Ce sera donc au ministère de la Justice de prou-
croyance, d’opinion et d’expression, et qu’elle met mormons. ver qu’il y a ici réellement un impact négatif sur
de l’avant, à l’article 7, les garanties juridiques de Aujourd’hui, on a recours à l’égalité des sexes ces individus, alors que les femmes de Bountiful
2 - LE FLAGRANT DÉLIT, AVRIL 2009

vie, liberté et de sécurité, pourrait-on justifier en tant qu’argument plus moderne contre la poly- demeurent dans le silence.
l’atteinte à la liberté de religion, qui résulte de gamie. Toutefois, dans bien des cas, on ignore la Chose certaine, l’état du droit entourant cette
l’article 293 du Code criminel, dans une société distinction entre le droit et la pratique de la reli- disposition est amené à changer et ce sera un défi
libre et démocratique en vertu de l’article premier gion, alors qu’il est reconnu que le droit de prati- important pour les deux parties à cette bataille. Il
de la Charte? quer sa religion est limité par la protection de faudra donc attendre le verdict de l’affaire
Ce débat est non seulement constitutionnel, l’égalité de tous. Blackmore et Oler pour voir ce qu’il adviendra de
mais il touche également l’ensemble de la société, La Cour suprême l’affirme dans l’arrêt l’article 293.
société où les liens du mariage sont sacrés, puis- Northcrest c. Anselem (2004) alors qu’elle indique
sants et ancrés dans la Constitution et dans les que lorsqu’il s’agit de « l’essence religieuse », on BAINES, Beverly. « Equality’s Nemesis? » dans le
valeurs de tous et de chacun. doit considérer l’impact d’une disposition sur les Journal of Law and Equality, University of Toronto,
2006, p. 57-80.
Vie Campus
Le Flagrant Délit Page 3

L’INTÉRÊT « FAUTOIS » SURPRIS EN FLAGRANT DÉLIT


Sophie Juneau concernant le libellé des questions référendaires a personnes présentes aux cocktails qu’aux assem-
sjune063@uottawa.ca fait coup d’épée dans l’eau, faute de quorum. blées générales. Sans cacher une teinte d’ironie, nos
Catherine Blanchard La participation à ce référendum sur le rapatrie- futurs représentants devraient-ils considérer, si
catherine.a.blanchard@gmail.com ment de la cotisation de l’Agora et sur la participa- motions ils désirent passer, soustraire la pizza à
tion de la Faculté à l’action sur l’accessibilité à d’alléchants fromages et du vin bien aligoté?
l’aide juridique au Québec a été représentative de la À la question visant à qualifier l’exécutif actuel,
Les futurs juristes civilistes semblent très peu
réalité facultaire. « 36 % de participation, des gens la moitié des personnes interrogées ont perçu les ter-
concernés par les affaires qui dépassent le contexte
très intéressés, d’autres beaucoup moins. C’est diffi- mes « dynamisme », « proximité » et « accessibili-
intra-facultaire. Avec une maigre participation de
cile de rejoindre tout le monde », commente la pré- té » comme un trio descriptif adéquat. Mais si vous
142 votes aux dernières élections du représentant de
sidente. êtes du genre à voir le verre à moitié vide, un pour-
la Faculté au Conseil d’administration de la FÉUO,
L’exécutif actuel entend aussi assurer une transi- centage plutôt élevé d’indécis (les « je ne sais pas »
il est difficile d’admettre le contraire.
tion avec les futurs représentants étudiants. « Il y de ce monde), sont réticents à se positionner sur ces
Qu’en est-il alors de l’intérêt pour les affaires
aura une réunion de transition obligatoire pour le qualités, soit environ 45 % des répondants.
« fautoises »? Quel est le compte rendu des activités
prochain exécutif. Certains vice-présidents actuels Finalement, l’étude dirigée démontre que 45 %
de l’Association des étudiantes et étudiants en droit
sont en train de mettre à jour un document avec des des répondants soutiennent que l’AÉÉDCO a appor-
civil de l’Outaouais (AÉÉDCO)? Comment démys-
informations utiles, pour bien passer les dossiers et té une aide significative à leur cheminement acadé-
tifier les perceptions dans la nuée étudiante de droit
mique et social à la Faculté.
civil? Le Flagrant délit offre
une enquête en trois temps…
3e temps : réflexion et méta-
cognition

Catherine Blanchard & Sophie Juneau


1er temps : entrevue
Appelés à décrire à leur
L’année scolaire tirant à sa
façon les buts et objets de
fin, Laurence Brunet-
l’AÉÉDCO, les groupes
Baldwin, présidente du
cibles sondés se sont livrés à
conseil exécutif de
une réflexion originale et
l’AÉÉDCO, offre un bilan des
intéressante qui peut certes
réalisations de l’association
diriger les aspirants aux élec-
étudiante. « Tous nos objec-
tions de cette année. Petit
tifs ont été atteints, sauf le site
bouquet de ce qui fut récolté :
Internet. On a réussi à être
« aider à l’épanouissement »,
plus transparents et à avoir
« encourager la fraternité »,
des finances plus saines que
« créer un sentiment
dans les années passées »,
d’appartenance et une raison
explique-t-elle.
pour les étudiants de se
La présidente qualifie tou-
connaître sous des standards
tefois la tenue de la semaine
moins formels ». Et nos can-
carrière, événement acadé-
didats en herbe ont tout à
mique majeur, de « mitigée ».
l’information. C’est une nouveauté cette année », gagner à suivre ces grandes lignes puisque 69 % des
À cause de la décision tardive d’instaurer la session
annonce Laurence Brunet-Baldwin. répondants comptent dûment exercer leur droit de
intensive, l’AÉÉDCO n’a pu obtenir de dates straté-
vote pour l’élection de l’exécutif de 2009-2010,
giques pour l’organisation de l’événement. « Les
2e temps : sondage contre 23 % d’indécis.
étudiants venaient seulement pour leurs cours et
Un sondage réalisé auprès de trois classes a per- Afin de boucler la boucle sur une année bien
n’avaient pas vraiment de pause qu’ils pouvaient
mis de dresser le portrait de l’implication de 80 étu- chargée, Laurence Brunet-Baldwin conclut sur ces
consacrer à la semaine carrière. On peut donc quali-
diants de la Faculté, toutes années d’étude confon- quelques mots : « Je pense que de manière générale
fier la participation cette année de moyenne », pré-
dues. En ordre de prépondérance, les étudiants ont on a apporté beaucoup d’amélioration et de change-
cise-t-elle.
préféré faire acte de présence à un ou plusieurs ment cette année. Je n’aurai pas la prétention de dire
Mme Brunet-Baldwin se réjouit cependant de la
« cocktails », organisés par ou en partenariat avec que tout était parfait, mais beaucoup de choses ont
participation des étudiants aux assemblées généra-
l’AEEDCO. Suivent ensuite la semaine 101 et la été faites pour le mieux. Il y a eu beaucoup de sta-
les, une amélioration par rapport à l’an dernier.
semaine carrière. gnation et de lacunes les années passées, donc on
« Toutes les assemblées régulières ont eu quorum. »
Il est à noter que l’intérêt étudiant démontre des espère que le prochain exécutif mettra autant
Rappelons toutefois que l’assemblée générale qui
écarts incontestables. En effet, selon les résultats d’efforts que nous pour continuer à rapiécer le sys-
avait pour objet de cerner l’opinion étudiante
obtenus, on compterait un peu plus du double de tème ».
Continued from page 1
changes to the Mot de l’Asso, by bration. In this vein, Marie-Pier plans with the VP Sports and create a Spirit more student input, greater transpa-
including off-campus activities and to hold a fashion show featuring small Team for next year’s Law Games. rency and better information for stu-
university-wide events. local designers and live bands. Finally, Marie-Pier plans to look for dents. Second, David plans to expand
Like some of her fellow executive For Week 101, the VP Social will sponsorship in order for the executive the AÉÉDCO funding pool by solici-
members, Sabine plans to develop endeavour to organize a joint party to offer free fair-trade coffee at the ting private corporations in addition to
stronger ties with both Common Law with the Common Law Section as well half-moon once a week. The free java the many law firms that already sup-
LE FLAGRANT DÉLIT, AVRIL 2009- 3

and the SFUO so that Droit civil stu- as an afternoon picnic on Parliament will be handed out by members of the port the Section’s students. This will
dents can attend all campus events. Hill. executive so that students will have a give more exposure to private compa-
Several new social events will fol- chance to get to know their represen- nies that hire law students and will
VP Social: Marie-Pier Dufresne- low throughout the year, including a tatives. bolster the AÉÉDCO budget. Lastly,
Dallaire late-night TagZone session, a David plans to organize a series of
Marie-Pier’s first major project is Playstation/XBox NHL 2010 VP Finance: David Girard one-day conferences for which the
the implementation of the Section’s Tournament at Fauteux, a bowling As VP Finance David Girard has three Section would charge a fee. Part of the
new Social Committee – formerly the night, a masked ball and an 80’s principal priorities. Firstly, he plans to fee would go to the A É É D C O ,
Conventum – mandated to organize theme party. make the AÉÉDCO budget available giving the student association both
the Section’s annual graduation cele- Marie-Pier also plans to team up on the website, paving the way for additional visibility and funding.
Vie Campus
Page 4 Le Flagrant Délit

QUI SUCCÉDERA À NATHALIE DES ROSIERS À LA


TÊTE DE LA SECTION?
Gabrielle Côté étudiantes ont été invités à proposer des Puis, les membres du conseil de la compétences de gestion supérieures » et
gcote099@uottawa.ca candidatures au comité de sélection pré- Faculté, dont les membres étudiants, et « connaître les structures universitai-
sidé par le recteur M. Allan Rock. les professeurs réguliers de la Faculté res ». Des études en droit sont bien sûr
Le 1er décembre dernier, la professeure Un membre placent les can- requises.
Des Rosiers a quitté notre Section. du Bureau des didats retenus Jusqu’à ce qu’un nouveau doyen
Toutefois, son successeur tarde à se faire gouverneurs, le par le comité de entre en fonction en juillet, le profes-
connaître. vice-recteur aux sélection par seur Grammond s’occupe du bon fonc-
En effet, Mme. Des Rosiers occupe études M. ordre de préfé- tionnement de la Section, ce qui signi-
depuis le poste de secrétaire par intérim Robert Major, le rence et ajoutent fie notamment diriger le personnel,
de l'Université. Puis, elle a été nommée doyen de la des commentai- gérer le budget et s’occuper du proces-
vice-rectrice intérimaire à la Faculté des étu- res s’ils le jugent sus des admissions. Il accorde un inté-
gouvernance. Sa position consiste des supérieures approprié. Suite rêt particulier au programme canadien
notamment à exercer les fonctions de et postdoctorales à ces consulta- – dont les étudiants entameront leur
secrétaire au Bureau des gouverneurs et M. Gary W. tions, le Comité deuxième année surtout consacrée au
au Sénat et à diriger le Bureau du Slater, un pro- fera un choix droit civil – à la mineure en droit et
conseiller juridique, les Archives de fesseur universi- que le Bureau aux programmes de doctorat qui débu-
l’Université et le Bureau d'intervention taire de des gouverneurs teront en septembre prochain.
en matière de harcèlement sexuel. De l'extérieur de considèrera M. Grammond espère que le nou-
plus, l’ex-doyenne préside la Fédération l'Université et deux professeurs élus par avant de choisir le candidat le plus veau doyen réussira à rassembler grâce
des sciences humaines du Canada. Bref, le conseil de la Faculté et les membres approprié. L’opinion du recteur sera à une vision inspirante, proposera des
son emploi du temps doit être aussi réguliers du corps professoral, Mmes aussi prise en compte. changements satisfaisants pour tous et
chargé que lorsqu’elle était doyenne de Marie Pratte et Marie-Ève Sylvestre, En ce moment, le processus n’est démontrera des qualités d’ambassadeur
notre Section. forment le Comité avec le recteur. qu’à son début. Il n’est pas possible de qui seront une source de rayonnement
Depuis qu’elle a annoncé qu’elle Après l’étude des candidatures qui savoir si certains candidats ont été pour la Section.
n’avait pas l’intention de renouveler son devaient arriver avant le 15 février, cer- convoqués à une entrevue, étant donné Le doyen par intérim affirme que
mandat, un processus a été déclenché tains candidats seront invités à une que les délibérations sont totalement « ça lui fait bien plaisir » de tenir les
afin de dénicher celui qui mènera notre entrevue par le Comité. Parmi eux, cer- confidentielles. Seul le portrait général rênes de la Section de droit civil durant
Section pour les cinq prochaines années. tains seront sélectionnés pour rencontrer du prochain doyen est connu. sept mois « pour l’Université ». Le 1er
Les membres du conseil de la faculté, le comité exécutif de la Faculté (à En effet, l’offre d’emploi décrit une juillet 2009, le nouveau doyen devrait
les membres réguliers du corps profes- l'exclusion du doyen en fonction), les personne bilingue ayant une « vision en effet commencer son mandat.
soral et le personnel de soutien de la professeurs réguliers, les membres étu- d’avenir » qui doit avoir « une solide Espérons qu’avec lui à sa tête, la
faculté ainsi que les étudiants et diants du conseil de la faculté et les expérience universitaire en enseigne- Section se dirigera vers un avenir pro-
membres du personnel de soutien. ment et en recherche », « démontrer des spère.

DES DROITS… MÊME POUR LES FUMEURS ?


Éditorial
Philippe Cordisco s’assurer de compenser, l’administration du
pcord080@uottawa.ca dépanneur souhaite s’orienter vers le marché de
la cuisine maison, par exemple des muffins, pour
Avis aux fumeurs : faites vite vos provisions au Pivik, aller chercher les parts de la cafétéria tenue par la
le dépanneur de la Fédération étudiante de l’université compagnie Chartwell’s.
d’Ottawa (FEUO), car à partir du 1er mai, la vente des Le deuxième référendum a été gagné avec
produits du tabac, c’est terminé. Les fumeurs iront encore plus de votants souhaitant la restriction,
enrichir le Mac’s ou le dépanneur du coin de la rue, car dans une proportion de 78%. La FEUO a ainsi
la majorité s’est exprimée démocratiquement. Que reçu le mandat de négocier avec la direction de
peut bien faire la minorité de fumeurs contre le poids l’Université la limitation des endroits pour fumer
de la démocratie? sur le campus. La décision reviendra à
En février dernier, deux référendums attaquants les l’administration de l’université. L’administration
fumeurs se sont tenus sur le campus. 27.2% des étu- Rock aura-t-elle le droit de le faire?
diants ayant droit de vote ont choisi d’exercer leur voix En 1990, la Cour suprême du Canada s’est ligne que « la province vise à créer un climat de com-
pour restreindre la liberté des dépendants. Dans le pre- penchée sur la question de l’application de la Charte préhension et de respect mutuel de la dignité et de la
mier cas, 69%, les votants ont choisi d’interdire la dans l’affaire de l’Université Guelph. La cour a insisté valeur de toute personne ».
vente de produits du tabac au Pivik. Cette mesure sur l’autonomie des universités, mais s’est réservé le Quoi qu’il en soit en droit, la dissidence de la mino-
droit de soumettre certaines de leurs décisions au
4 - LE FLAGRANT DÉLIT, AVRIL 2009

coûtera à la FEUO 30 000 $ en pertes de revenus. Il rité se fait sentir sur le campus. Étudiant de première
faut dire que l’initiative ne provenait pas de l’exécutif contrôle judiciaire. Serait-il possible pour un regroupe- année en droit civil et fumeur émérite, Pascal
de la Fédération. Le groupe Campus sans fumée a ment de fumeurs d’invoquer la liberté de l’article 7 Mcdougall s’insurge « contre ce paternalisme nord-
recueilli les 1500 signatures nécessaires pour s’assurer pour défendre la liberté de fumer? Les professeurs ren- américain qui stigmatise les comportements qu’on
que leurs référendums auraient lieu. contrés par le Flagrant se prononcent du bout des lèv- associe à la mauvaise santé. » Comme bon nombre
La vice-présidente finances de la FEUO, Roxanne res. Un professeur qui requiert l’anonymat suggère d’étudiants rencontrés, il souhaite plutôt des mesures
Dubois, admet que le Pivik devra probablement majo- d’attaquer le lien rationnel entre la mesure et l’objectif de santé publique libérales. Des façons de contrer la
rer les prix des autres produits pour couvrir cette baisse poursuivi, « un lien pas évident, même si c’est normal surutilisation de l’automobile et le manque d’activité
de revenus. « C’est fait. C’est dommage. En terme de de règlementer la vie en société. » Le professeur physique, par exemple. Alors… à quand un comité
business, c’est plate de perdre 30 000 dollars. » Pour Panaccio pense que le Code ontarien des droits de la bien-pensant pour interdire les voitures sur le campus?
personne pourrait être utile. En effet, le préambule sou-
Le Flagrant Délit Page 5

CHE «Ô TUEUR !»
PARFOIS
Gabriel Bibeau-Picard Dans la seconde partie, Che

ON A DES TERMES QUI SE SONT


gbibe089@uottawa.ca tente de répéter l’épisode
cubain en Bolivie, sans y par-

TRANSFORMÉS CURIEUSEMENT…
Bien au-delà du symbole, le venir. La prise de Cuba s’était
Che de Steven Soderbergh pré- fait avec l’appui moral et maté-
sente la part d’humanité de riel croissant de la population
ce qui permettait une certaine George Balabanian fourni noyer!
l’icône révolutionnaire.
Authentique, quasi-objectif organisation de l’action rebelle, gbala021@uottawa.ca Le moyen anglais avait le mot tuicion
mais tout de même intense, le alors que dans la jungle boli- (protection), emprunté de l’ancien français
film est enrichi d’une perfor- vienne, les alliés de Guevara Si on recule à un peu plus de deux millé- du latin tuitio. Il n’y a pas si longtemps,
mance époustouflante de sont aussi rares que les ressour- naires à Rome, on verra que le verbe tueri tuition en anglais ne voulait pas dire « frais
Benicio del Torro. ces de base. Le Parti commu- avait le plus souvent les sens de « regarder, de scolarité », mais plutôt, d’après le
Le long métrage est présenté niste bolivien, qui désapprouve surveiller, protéger ». Le composé intueri Webster ’s Dictionary of the English
en deux parties : l’une ascen- la lutte armée, prive Guevara
avait bien maintenu le sens d’origine, mais Language imprimé en 1828, « guardians-
dante, présentant le triomphe d’un cautionnement moral et
il s’est développé en « regarder attentive- hip; superintending care over a young per-
de la révolution, et l’autre des- politique qui aurait pu avoir un
effet déterminant sur l’avenir ment, examiner par la pensée ». Au son ». L’emploi de l’expression « tuition
cendante, qui culmine par le
du pays. Affamé, encerclé sans Moyen-Âge, les philosophes ont utilisé le fee » a bien sûr influencé le sens de ce mot
chemin de croix de Guevara en
soutient ni moyens, Guevara dérivé intuitio, fort peu employé durant vers une direction plus financière. Tutorial
Bolivie.
La partie relatant la prise de tombe dans un dernier acte poi- l’Antiquité, pour définir la vision intellec- a été utilisé depuis 1742 et tutor, un terme
Cuba par les troupes révolu- gnant où del Torro impose tuelle. Quand la philosophie se mit à parler omniprésent sur les campus universitaires,
tionnaires communistes diri- l’étendue de son talent, récom- la langue vernaculaire, elle en fit le mot depuis 1923.
gées par Fidel Castro se dérou- pensé d’ailleurs par le prix intuition. En droit, le terme tutelle existe avec sa
le principalement en deux d’interprétation masculine du En se basant sur le participe passé tutus connotation moderne depuis plusieurs
lieux : Cuba et New York. En festival de Canne 2008. en latin, on a tutela « action de surveiller, siècles, même avant le Code Napoléon. On
parallèle de l’évolution de la Le film est emprunt de
de protéger » qui a donné tutelle et tutor distingue plusieurs sortes de tutelles, dont
guérilla, le film présente une réalisme et de sobriété, ce qui
« protecteur » d’où le français a tiré tuteur. la « tutelle dative » de dativus, du verbe
entrevue accordée par Guevara lui confère une certaine aura
d’authenticité. Il est certes Le verbe fréquentatif tutare « se protéger dare (donner), qui consiste en une charge
à New York et l’allocution que
admirable que Soderbergh ait de » a donné naissance dès le premier siè- tutélaire donnée ou conférée, « tuteur ad
celui-ci présenta devant
tenu à présenter une version cle de notre ère à des expressions comme hoc », qui est un tuteur désigné pour une
l’Assemblée générale des
Nations Unies après non lyrique de la figue emblé- tutare famem (ou sitim) « se préserver de fin particulière; « tuteur à l’absent » et
l’instauration du régime com- matique du Che, mais ce serait ou apaiser la faim, la soif ». Plus tard, dans « tuteur à la personne » sont très explicites
muniste, alors qu’il agissait à abuser que de dire que le film les langues romanes, les formes découlant et ne nécessitent aucune explication, je
titre de ministre de l’Industrie. est objectif. S’il nous est fait de tutare apparaissent avec les sens « étein- l’espère!
Si le discours du Che permet de grâce de cette adulation kitch dre, atténuer ». Par extension métapho- Ainsi, tueur et tuteur forment l’un des
saisir la résonnance politique du Che qui se manifeste dans rique, l’aboutissement français tuer a tra- couples étymologiques les plus mal assor-
de la révolution cubaine, une multitude de produits de
versé diverses étapes : du sens d’éteindre, à tis!
Guevara livre en entrevue consommation, la figure de
celui d’assommer,
l’essence existentielle du carac- Guevara demeure présentée
sous un jour très favorable, ce vers celui de mett-
tère révolutionnaire. Ainsi, à la
qui n’est pas déplaisant. Sur le re à mort. C’est
question quelle est la vertu que
plan technique, les images du logique, car quand
doit impérativement posséder
un guérillero, le Commandante film interpellent le routard qui qu’on est mort, on
répond l’amour, celui de son sommeille en chacun, particu- est effectivement
prochain, de l’humanité, car lièrement celles de la Sierra éteint. Par ailleurs,
c’est cet élan émotionnel qui Maestra et des Andes bolivien- c’est un peu par
permet au guérillero de placer nes. Outre Benicio del Toro qui ironie qu’une des
le projet révolutionnaire com- crève l’écran, il est essentiel de diverses manières
muniste au dessus de sa vie et souligner également la perfor-
pour exprimer
de prendre des risques insensés mance de Demián Bichir, qui
l’idée d’« ôter la
pour le mener à bien. Sans sur- incarne Fidel Castro avec brio.
Le film Che est un incontour- vie » en latin clas-
prise, mais avec émotion, la
nable de la cuvée cinématogra- sique, necare, s’est
première partie se termine avec
phique 2008, une ode sobre et spécialisé en évo-
la prise de La Havane qui
marque l’instauration du régi- juste à une des figures les plus quant une seule
me castriste à Cuba. déterminantes d’Amérique lati- des mille façons de
ne. donner la mort et a
LE FLAGRANT DÉLIT, AVRIL 2009 - 5

le flagrant délit Journal étudiant de la Faculté de droit Section de droit civil


Rédactrice en chef Maquettiste Section Vie Campus Correcteurs
JODI LAZARE MERISSA LICHTSZTRAL JODI LAZARE GEORGE BALABANIAN Pour nous contacter:
HAYDEN BERNSTEIN
Rédacteur en chef adjoint Graphiste Arts et Culture MELANIE CHARBONNEAU
GABRIEL QUERRY RAPHAËL PAPICCIO MÉLISSA BOURGEOIS OLIVIA YAHAUT flagrant@uottawa.ca
Section Nouvelles Section Sports
NICOLAS DUBOIS RACHEL ABOURBIH
Page 6 Le Flagrant Délit

PROJET DE RADIO COMMUNAUTAIRE FRANCOPHONE


Félix-Antoine Pelletier Lesage secrétaire-trésorier
fpell095@uottawa.ca au sein du projet,

Félix-Antoine Pelletier Lesagel


nous apprend
Ignoriez-vous que la mi-mars était l’occasion de célébrer la francophonie? Je d’abord que : « La
n’ai pas peur de l’avouer, je n’en savais rien non plus. J’ai toutefois récemment Loi sur la radio-
appris l’existence d’un projet qui me semble, cette fois, d’une importance mani- diffusion doit être
feste pour la francophonie de la capitale nationale. Il s’agit de l’organisation interprétée confor-
d’une première radio communautaire francophone à Ottawa (RCFO). mément à la Loi
L’enthousiasme qu’a déclenché en moi la connaissance de ce projet a vite été sur les langues
assombri par le refus de licence radiophonique qu’ont dû essuyer, l’an dernier, officielles, puisque
ses promoteurs. Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications cana- cette dernière est
diennes (CRTC) leur a préféré deux stations commerciales anglophones. quasi-constitution-
Le comité organisateur du projet a alors réagi en contestant la décision du CRTC nelle. » Aussi, il
devant les tribunaux et au bureau du ministre du Patrimoine canadien. Après les ajoute que selon la
dernières élections, le nouveau ministre du Patrimoine, James Moore, a demandé Loi sur les langues
au CRTC de réévaluer sa décision et de reprendre le processus d’attribution de officielles : « Les
licence. organismes gou-
Le 31 mars, des audiences publiques du CRTC ont eu lieu concernant vernementaux doi-
l’attribution des licences de radio diffusion disponibles. Ces audiences permet- vent être actifs à la
tent aux promoteurs de la radio communautaire ainsi qu’aux différents acteurs de promotion des lan-
la communauté franco-ontarienne de faire valoir l’importance de la concrétisa- gues officielles
tion d’un tel projet pour les francophones de la région. minoritaires. » Il
Les arguments socio-économiques à l’appui d’un tel projet sont nombreux. Il appuie principale-
semble évident qu’une radio communautaire est un outil central de développe- ment son raisonne-
ment d’une communauté. Sur le plan culturel par exemple, une telle radio permet ment sur l’article
la diffusion de musiciens locaux émergents qui ne sont pas, au début de leur car- 41 de cette Loi, qui dit au paragraphe 1 que : « Le gouvernement fédéral
rière, diffusé sur les radios commerciales. Une radio communautaire francopho- s’engage à favoriser l’épanouissement des minorités francophones et anglopho-
ne serait un outil de développement et de promotion culturel important pour les nes du Canada et à appuyer leur développement… » et qui se poursuit au para-
francophones de l’Est ontarien et de l’Outaouais québécois. graphe 2 en disant : « Il incombe aux institutions fédérales de veiller à ce que
Par chance, les promoteurs de la RCFO ont plusieurs arguments juridiques et soient prises des mesures positives pour mettre en œuvre cet engagement. (Nous
légaux. Selon eux, lors de sa prise de décision, le CRTC doit considérer les lois soulignons.) »
canadiennes qui favorisent l’épanouissement et le respect des langues officielles Avec l’appui de cette Loi, selon laquelle le CRTC doit activement veiller à
minoritaires dans leur contexte régional. l’épanouissement des minorités francophones et anglophones du Canada, les
Me Daniel Boivin, professeur à temps partiel à la section de Common Law de organisateurs pensent pouvoir obtenir finalement une licence du CRTC. Après
l’audition du 31 mars dernier, le CRTC rendra sa décision dans les prochains

DÉDÉ : PASSIONNÉ, PEUT-


l’Université d’Ottawa et avocat associé chez Gowlings, qui occupe le poste de
mois.

À TRAVERS LES BRUMES


ÊTRE TROP
Jo-Annie Charbonneau en cinéma à l’Université de Montréal. en 1992 au studio Starbase, les Colocs énorme pour écrire un troisième
jchar151@uottawa.ca Il veut être réalisateur et il se fascine enregistrent leur premier album, Les album, Dehors Novembre, puisque les
pour le cinéma japonais et l’écrivain Colocs. Celui-ci est si populaire que fans le réclament. À travers les bru-
Neuf années se sont écoulées depuis la Yukio Mishima. Très pauvre, il vit du s’en suivit une tournée provinciale en mes, André se perd dans Dédé. Il ne
mort de cet auteur-compositeur-inter- bien-être social. C’est d’ailleurs en se 1993. Pat décède en 1994. Dédé a trouve plus l’homme qu’il était jadis. Il
prète québécois. Il était le chanteur et promenant dans le métro qu’il recontre beaucoup de difficultés à s’en se voit vieillir et à un certain point, il
le membre le plus connu du groupe un homme sans abri, mais qui est un remettre. Cependant, une de ses idées croit avoir passé à côté de plein de
Les Colocs. André « Dédé » Fortin incroyable joueur d’harmonica. Patrick se concrétise : enregistrer un album choses. C’est donc au sommet des pal-
s’est fait connaître grâce à son engage- Esposito Di Napoli lui apprend à profi- live comme deuxième album. C’est marès, populaire comme jamais qu’il
ment politique et social. Que faut-il ter de la vie. Ce dernier étant séroposi- ainsi qu’en 1995, au Spectrum de se fait hara-kiri, un rite japonais, le 8
retenir de cette impressionnante histoi- tif donne à Dédé la force, la passion et Montréal, le soir de la soirée référen- mai 2000. On le trouve mort dans son
re? L’homme? L’œuvre? La partie la détermination de poursuivre, même daire, Dédé décide de faire cet album, appartement seulement le 10 mai 2000.
sombre de sa vie? Avec ce film, on lorsque tout n’est pas parfait. C’est Atrocetomique. Plusieurs théories se sont élaborées au
nous laisse le soin de nous faire notre également grâce à Pat que Dédé Souverainiste convaincu, il est cer- fil des ans à savoir comment il en est
propre idée. encourage fortement sa maison de tain qu’un lancement d’album et un venu à ce point.
6 - LE FLAGRANT DÉLIT, AVRIL 2009

Le film se situe principalement lors disques à produire le premier album pays dans la même soirée seraient his- On peut donc conclure qu’il s’agit
de la création du troisième album, dans des Colocs. Il veut qu’il soit réalisé toriques. Malheureusement, le dénoue- d’un film très intéressant pour com-
le chalet que Dédé possédait. Ses sou- avant que son grand ami décède. Son ment ne lui est pas favorable. Cette prendre la création des chansons des
venirs s’entrecroisent et c’est alors que souhait se réalise. déception le plonge dans une dépres- Colocs. On ne ressort pas de la salle
l’on revoit la création du groupe et des C’est au Quai des brumes, à sion. En plus, Dédé a des problèmes avec une explication claire des cir-
différentes chansons. On revient sur Montréal, en 1991, que les Colocs amoureux, incapable d’aimer une seule constances entourant sa mort, mais on
son ascension vers la gloire jusqu’à sa donnent leur premier spectacle. Ils sont femme toute sa vie. Il perd la femme ressort de la salle avec le sentiment
descente aux enfers. découvert par un agent, Raymond, qui de sa vie, Sophie. que le Québec a perdu un homme plus
En 1985, André Fortin se rend à leur garantit la production d’un album Ses dernières déceptions sont trop grand que nature, engagé, optimiste et
Montréal pour poursuivre des études dans un avenir très rapproché. De fait, pour lui. Il se met aussi une pression passionné.
Sports
Le Flagrant Délit Page 7

THIS YEAR IN SPORTS


Rachel Abourbih their third straight appearance at the CIS tourna- appearance in six years in the national tourna-
rabou036@uottawa.ca ment. In the semi-finals of the Quebec Student ment. They were ranked sixth headed into the
Sports Federation (QSSF) the women beat the contest, but they lost both their pool play games
The Ottawa Gee-Gee’s men’s basketball team and wound up having to settle for fifth place
started off the season with a bang, posting an 8- against Saint-Francis Xavier University. The
1 overall record in the Ontario University same two teams played last year in an unfor-
Joël Côté-Cright gettable game where the Gee-Gees were
Athletics (OUA) East division. The team ended
its season winning the bronze medal in the down 6-1 at the end of the second period and
OUA, and was ranked fifth in the nation. came back to win it by a point in a shootout.
In the last game of the season, the men U n f o r t u n a t e l y, S a i n t - F r a n c i s X a v i e r
came away with a consolation victory at the University clinched the fifth spot at the CIS
Canadian Interuniversity Sports (CIS) tournament, placing the Gee-Gee’s in last
Tournament. Their final game in the national place.
tournament was played against the seventh- Many students at the University of Ottawa
ranked Concordia Stingers. Over the past five have heard it countless times before: “GO
seasons, the Gee-Gees have made three natio- GEE-GEE’S”. But do they know what the
nal appearances. This year, they were able to team name actually means? There was a time
advance their overall record to 7-7 in 14 CIS many years ago when school teams did not
tournaments games. have names like the “Stingers” or the
The 2008-2009 season however, seemed to “ Va r s i t y B l u e s ” a n d s p o r t s a n n o u n c e r s
be played in the shadow of their longtime needed a quick name to coin for each team.
rivals, the Carleton Ravens. The Ravens top- According to the University of Ottawa web-
ped the Gee-Gees in the OUA East Division site, the announcers came up with nicknames
Championship, 76-69, and went on to win the that corresponded to the colors of their team
final game of the CIS men’s basketball tourna- uniforms. The University of Ottawa’s team
ment. Gee-Gee’s coach Dave DeAveiro said colors happen to be garnet and grey, hence
the team “can’t seem to solve the riddle yet” the initials “G.G.” The University of Ottawa
of playing in arch-rival Carleton’s shadow. is not the only school called by its team
Gee-Gee’s basketballer Dax Dessurault
The University of Ottawa has never played colors; Université de Laval goes by Laval
in the finals of the national tournament. Next Carleton Ravens in their third straight double- Rouge-et-Or.
season, the team has several returning players overtime game. They went on to play McGill in The Flagrant Délit wishes all the Gee-Gee’s
that are expected to excel, which should help to a best-of three series for the QSSF finals where varsity teams the best of luck for the upcoming
topple Carleton’s winning streak. they were defeated in two straight games. 2009-2010 season. Go Gee-Gee’s!

SI J’ÉTAIS DIRECTEUR GÉNÉRAL…


The Gee-Gee’s women’s hockey team made T h i s y e a r m a r k e d t h e G e e - G e e ’s f o u r t h

Antoine Querry pour évaluer le travail du


aquer031@uottawa.ca numéro 23 au niveau du repê-
chage. Si nous avions eu les
Si vous êtes un vrai fan de meilleurs dépisteurs et le
hockey, il vous est sûrement meilleur directeur général,
arrivé de rêver de posséder un voici l’allure que les
pouvoir décisionnel au sein Canadiens de Montréal pour-
d’une organisation de la Ligue raient avoir aujourd’hui.
nationale. Certains rêvent 1998 : Montréal repêche en
d’échanger tel joueur, d’autres première ronde Éric
s’imaginent négocier le Chouinard, pendant que des
contrat de Chris Higgins à la joueurs comme Simon Gagné,
baisse. De mon côté, c’est Scott Gomez et Jonathan
l’aspect repêchage qui Cheechoo sont toujours dispo-
Antoine Querry

m’intéresse. Ce n’est pas un nibles. Chouinard n’aura joué


secret, rien qu’à regarder jouer que 90 parties dans l’uniforme
Détroit, Boston et San Jose, on du CH. Mike Ribeiro a été
voit bien que pour être domi- repêché en 2e ronde, mais a
été échangé par la suite pour Carkner en 2e ronde, qui ne et des défenseurs Hainsey et Simon Gagné, Henrik
nant dans la LNH, il faut repê- joua qu’une seule partie dans Beauchemin. On peut mettre Zetterberg et Alex Kovalev à
cher. le valeureux finnois Janne
Niinimaa. Les bons coups du la LNH. dans la même catégorie Mike l’attaque, Markov et
Or, il y a cinq ans, lorsque 2001 : Duncan Milroy est Ribeiro et Michael Ryder, qui Visnovsky à la défense et
Robert Gainey s’est assis pour Canadiens durant cette année
préféré à Mike Cammalleri, ont fait un malheur avec leur Tomas Vokoun dans les buts.
LE FLAGRANT DÉLIT, AVRIL 2009 - 7

la première fois dans son siège furent de repêcher Markov et


Ryder en 6e et 8e ronde Derek Roy, Marek Zidlicky et nouvelle équipe. Il semble que La coupe Stanley ? Elle serait
de D.G., il a déclaré avoir un autres. les ordures du CH sentent le tellement souvent à Montréal
plan quinquennal qui porterait respectivement.
1999 : Henrik Zetterberg Les Canadiens n’ont pas Febreeze chez les autres. qu’on serait tanné d’aller voir
l’équipe aux grands honneurs fait que des erreurs de repê- Si j’étais D.G. du le défilé sur Ste-Catherine.
pendant la saison 2008-2009. est repêché en 7e ronde par
nul autre que Detroit. chage. Souvent, l’organisation Canadiens de Montréal, si tout C’est beau rêver, mais pour
Sans vouloir être pessimiste, a repêché des joyaux, des dia- était à refaire depuis 1998, cette année, il va falloir se
le CH est bien mal placé pour Zetterberg est aujourd’hui une
vedette dans la LNH. Le mants, et les a échangés contre voici ce à quoi ressemblerait contenter de D’Agostini –
gagner Monsieur Stanley cette des bâtons et des roulettes de l’alignement partant du Koivu – Higgins comme pre-
année. Je me suis donc prêté à meilleur joueur repêché par le
CH cette année fut Matt ruban à bâton. C’est le cas du Canadien de Montréal en 2009 mier trio.
un petit jeu très intéressant gardien étoile Tomas Vokoun : Bonnes séries... ou pas.
Le Flagrant Délit