You are on page 1of 3

TD HILF

Evaluation : 50% note finale (50% : CM)


dans ces 50% : 25% synthèse de texte, 1 doc sur 3 vu en cours, de une ou deux pages.
75% devoir sur table.
Possibilité de rendre une première synthèse avant le 26/11 pour avoir une première correction
de la prof avant la note finale.

Question : Origine(s) du français ?


On pense que l’ Indo-Européen (IE) est la lange mère des langues d’europe

Il y a plusieurs familles de langues :


- Finno-ouganniennes (finnois, hongrois, basque ?)
- hébreux, langue sémitique

Comment on en est arrivé à penser que l’IE = langue mère ?


- au moyen Orient, on a trouvé des similitudes entres les langues européennes (date ?)
- puis les marchands qui voyageaient au XV on remarqué qu’il y a une ressemblance
entre les langues européennes et les langues d’Asie.
- Beaucoup de temps c’est écoulé et c’est au XIX que des missionnaires ont étudiés le
sanskrit qui leur a permis de mieux lier les langues. 1000 av JC
Friedrich Von Schlegel et Franz Bopp sont à l’origine de l’hypothèse que l’IE est la langue
mère. Ils se sont basés sur les sons, la phonétique des langues et non sur la graphie.

Quelques exemples qui ont permis cette hypothèse :

(français) Sanskrit Grec Latin Celtique Germanique slave


Il est Asti Esti Est Is Ist jestù
Ils sont Santi Eisi Sunt It Sind Sotu

 Ressemblances frappantes, régularité. Hypothèse que à partir d’un mot de IE


phonétique a changé en fonction des sous familles.

On voit que le /c/-/k/ dans les langues romanes équivaut au /h/ des langues germaniques et
au /s/ des langues slaves.
Ex : pour « grain »
Latin : corni (prononcer kormi)
Anglais : horn
Allemand : horn
En latin le /p/ devient /f/ en germanique
Latin : pedem germanique (anglais) : foot (allemand): Fuss
Piscem fish Fisch
Patrem father Vater (prononcer fater)
Et le /f/ deviant /b/
Ex : fratrem brother Bruder

 loi de Jacob Grimm : les consonnes évoluent dans le temps et de manière constante et
régulière.
Donc, 1ère étape= comparer les langues, corrélation
2ème étape= reconstitution de l’IE
Reconstitution des nombres de 1 à 10 (*veut dire que l’on n’est pas sûr que toutes les lettres
soient les bonnes)

1 *sem 4 ketwores 7 septem 10 *dekm


2 *dwo(u) 5 penke 8 oktou
3 *treyes 6 sweks 9 *néwn

IE géographie:
On a d’abords pensé que le berceau de l’IE était en Europe, puis on pense qu’il est au sud de
la Russie (cf CM, première hypothèse)
Le point commun : les tombes, les kouganes, culture du 5° millénaire av JC
On pense que ces pop sont allées en europe et en asie vers 3000 av JC

Les dialectes IE remplacent donc les dialectes de ces endroits, sauf, en europe, le picte, l’ibère
et l’étrusque qui ont continué à être parlé puis sont devenus langues mortes.

On pense que l’IE était aussi une langue à préfixes et suffixes sur les racines des mots et dans
la grammaire.

Quand les IE sont arrivés en Europe, ils se sont dispersés, d’abords en « germanie » où ils ont
pris le nom de celte, et se sont ces celtes qui ont colonisés la France (l’angleterre et le nord de
l’Espagne) et ont donnés les « gaulois »

Quand ils étaient en « germanie » (pas utilisé par la prof, déduction de la tonne d’infos limite
contradictoire qu’elle nous balançait ^^) les celtes s’appelaient de manière différentes en
fonction du lieu où ils étaient, mais se sont (à peu près, car ils y a toujours changement au
contact des régions colonisées) les mêmes.
France= gaulois
Angleterre : bretons
Espagne du nord : celtibères
Turquie : galates

Quand les celtes sont arrivés en France, y’avait déjà du monde


- les Ibères, dans le sud de la France, parlent le Languedoc, datent d’environ 6000 av JC
- les Aquitains, parlent l’Aquitain, sud ouest de la Fce (date ?
- les Ligures, dans le sud est et la Provence, ils parlaient une langue IE donc on pense
que se sont des peuples IE qui avaient migré avant. On a gardé très peu de mots des
deux premières langues, mais un peu plus des secondes : calanques, avalanches, chalet
- les grecs, dans le sud de la France, faisaient commercent, échangeaient peu avec
peuples sur place, étaient là depuis environ 600 av JC (ont fondé Marseille, Nice et
Antibes)

peu de traces écrites du gaulois (cf CM)


beaucoup de dialectes différents qui se comprenaient plus ou moins entre eux, dc bcp de
particularités linguistiques.
On distingue cependant 3 grandes régions en « Gaule »
- l’Aquitaine, de la Garonne au Pyrénées.
- La Belgique, du Rhin à la Seine et la Marne
- La Gaule du milieu (limite « terre du milieu » non ?!^^)

On estime que les celtes arrivent en « France » vers 700 av JC

Puis invasion Romaine en gaule


Les grecs de Provence auraient demandé de l’aide en Italie (pas très bien compris, à revoir)
Première conquête en 120 av JC mais la langue « gauloise » s’est pratiquée jusqu’au 4° et 5°
siècle ap JC car adaptation du latin petit à petit. D’abords latin pour commerce et gaulois pour
vie familiale et locale.
Situation de diglossie : 2 langues en même temps à vocation privilégiée.

Substrat gaulois a influencé le latin attention latin qui est arrivé en Gaule n’était pas le latin
parlé à Rome, c’est avec l’influence du gaulois qu’il a commencé à devenir ce qui allait être le
français.

On retrouve toujours l’influence du gaulois dans le français d’aujourd’hui (cf CM)