You are on page 1of 52

Sommaire Avril 2018

11 12
205 T16 EVO 2 Monte-Carlo 1986
OttOmobile 1/12
Lexus LC 500
Auto Art 1/18 30 Sélection de nouveautés 1/43
et grandes échelles

Christian bedeï
Christian bedeï

Auto Art
16 Reportage Salon Nuremberg : 2e partie Le 1/18

Photos Christian bedeï

05 Infos 49 Bonnes adresses


38 Thème Les Citroën DS au 1/18 Automodélisme continue
44 Slot Conversion d’une Isuzu Bellett 1600
GTR ‘69 (1re partie)
sur www.automodelisme-magazine.com
RetRouvez suR InteRnet la lIste des maRchands de jouRnaux : www.tRouveRlapResse.com

Auto modélisme est édité par la SoCIEtE FRANCAISE D’EDItIoN Et DE PRESSE (SFEP), Société du Groupe de Presse Michel Hommell. Siège social : 48/50 boulevard Sénard
92210 SAINt-CLouD - S.A.S au capital de 4 017 024 euros - R.C.S. NANtERRE B 333 454 148 - Président Directeur-Général : Michel HoMMELL – Principaux actionnaires :
Michel Hommell, SMA - Rédaction 48-50, bd Sénard, 92210 Saint-Cloud. Standard : 01 47 11 20 00. Fax : 01 46 02 23 11. Directeur de la publication : Michel Hommell.
Directeur général : Jean-Claude Lebon. Directeur de la rédaction : William Pac. Chargée de promotion : Karine Léade. Fabrication, rela-
tion avec l’imprimerie: Loïc Rossigneux. Rédacteur en chef : Alan Geslin (20 61). Secrétaire de rédaction unique : Anne-Béatrice Valleix. Ré-
dacteur graphiste : Kettani Laghzou, José Vilela (cahier Nouveautés : Pixelz, José Vilela. Photographe : Christian Bedeï. Ont collaboré à ce numé-
ro : Jean-Louis Blaisius, Christian Hillairaud, Benoît Sayze, Jean-Marc teissedre. courrier@autom.hommell.com Publicité Auto modélisme est régi par
Profil 18/30, 134bis rue du Point-du-Jour, 92100 Boulogne. Chef de groupe : Xavier Paindavoine. Directeur commercial : thierry Rémond. Chef de publicité : Philippe Janot.
Assistante : Elisabeth Sirand. tél. : 01 46 94 84 24. Fax : 01 46 94 00 90. Ventes Responsable des ventes : Alexandre Campi, tél. : 01 47 11 20 12. Nicolas Mayolle, tél. : 01 47 11 20 11.
Directrice Marketing Clients Sabine Aguera tél. : 01 47 11 22 96 saguera@hommell.com. Responsable Marketing Direct Carène Petit, tél. : 01 47 11 22 97. Adresse Abonnements :
Automodélisme 60643 Chantilly Cedex. E-mail : abo.hommell@ediis.fr. Fax : 01 46 02 31 70. Service PA Responsable Nadé Pinheiro 01 47 11 20 42. Responsable Pôle Digital Hélène
Regnaud, Chef de projet web Sabine Gros La Faige. Service informatique Christophe Denis : Directeur des systèmes d’information, assisté de Francine Barrillet La rédaction décline
toute responsabilité concernant les documents textes et photos non commandés. La reproduction, même partielle, d’articles et d’illustrations parus dans Auto modélisme est interdite, sauf
accord formel de la rédaction. IMPRIMé en FRAnCe par Roto CHAMPAGNE 2, rue des Frères Garnier - Z.I. La Dame Huguenotte - 52000 Chaumont tél. : 03 25 87 73 13. Distribution :
Presstalis. Dépôt légal à parution. Commission paritaire n°0322 K 88810. ISSN : 1262-1870.
PHOTOS DE COUVERTURE : CHRiSTian BEDEï ET nOREV

Pour commander par correspondance Auto Modélisme


et les anciens numéros : www.hommell-magazines.com AbOnneMentS en PAge 50.
N°244 Automodélisme 3
Texte Jean-Marc Teissedre et Alan Geslin
Photos Christian Bedeï sauf mention Constructeurs infos
PRéCision
noUVEAUTés
» Billet d’humeur «
Compte tenu de l’actualité (la suite
MISE EN SCENE
du reportage sur nuremberg), les Lors de sa fantastique période de gloire en Cham-
pages nouveautés n’ont pas pu pionnat du monde des rallyes, forte de neuf titres
avoir la place qu’elles occupent Constructeurs, de 2004 à 2012, Citroën a très
traditionnellement. nous reprendrons largement communiqué sur ses victoires et podiums,
« le cours normal de nos émissions », notamment dans le quotidien l’Equipe. Des pleines
comme on disait autrefois à la pages qui mettaient en avant le savoir-faire de
télévision, dès le prochain numéro. l’équipe chevronnée et les performances de son
arme du moment. Depuis cette période faste, les
investissements se sont faits plus discrets. Et pour
Tameo vient de sortir dans
cause, les résultats n’étant plus aussi souvent au ren-
sa gamme silver Line deux kits en
dez-vous. Pire, en vue de la saison 2018, le Groupe
métal blanc et résine concernant la
PsA réduisait les budgets de Citroën Compétition
Toleman TG183B. sont proposées
et Yves Matton quittait son poste de team manager
les versions Warwick ou Giaco-
de Citroën Racing à deux semaines du lancement
melli du Grand Prix des Pays-Bas
de la saison ! Pas de quoi faire claquer une « quatre
1983 (réf. TMs112), ou la variante
de couv » dans l’Equipe en effet… Mais surprise,
Ayrton senna lorsque le Brésilien
dans l’édition du 13 mars 2018, réconfortée par la
avait testé cette monoplace à
troisième place au Rallye du Mexique du seul pilote
Donington (réf. TMs113).
Citroën « à temps complet » en WRC, Chris Meeke,
la marque aux chevrons s’affichait de nouveau aux
GCAM, marque artisanale
yeux des lecteurs de notre confrère. Comme au bon
suisse, s’est intéressée à la
vieux temps béni du duo quasi imbattable, Loeb-
Talbot T150ss n°5 du Mans
Elena ! Pour ce faire, le département Communica-
1938 disponible soit toute
tion a eu la judicieuse idée de mettre en scène une
montée (réf. 43094M), soit en kit
petite C3 WRC : diorama, piste de terre, quelques
(réf. 43094). Une miniature
cailloux, deux figurines, et hop l’affaire était dans le
au 1/43e qui mixe le métal blanc
sac ! Les amateurs de dioramas et de miniatures de
et la résine. info via
rallye pouvaient jubiler. A notre connaissance, de-
www.grandprixmodels.com
puis que Citroën est engagée en WRC, il s’agissait
de la toute première célébration d’une bonne per-
BBR va proposer dans les
formance via une telle mise en situation « miniaturesque » dans la presse papier. Preuve que le monde de la miniature
semaines à venir et dans sa gamme
n’est pas si transparent que ça et que les « dioramagiciens », des anonymes aux plus connus, ont fait école… Merci
BBR Concept43 la Dino 206 s vue
à eux ! Et qu’importe si d’un point de vue de « m’sieur pinailleur de service », la petite C3 WRC choisie n’est pas une
aux 12 Heures de sebring 1969
version 2018 – normal, les modèles de la saison 2017 « tombent » à peine de chaînes –, que les noms de l’équipage
sous forme d’un modèle monté
sur les vitres latérales arrière ont été floutés et que les antennes de toit un peu trop grossières laissent à penser qu’il
(réf. BBRC074) et annonce déjà,
s’agit d’une production industrielle destinée au plus grand nombre. Qu’importe en effet, car il convient de voir ici la
mais au 1/18e, la McLaren senna
« vitrine » plutôt pleine qu’à moitié vide… Une question d’état d’esprit. A Automodélisme, nous aimons aussi le rallye,
telle que présentée au salon de
passé et moderne, et un tel coup d’éclairage sur le WRC n’est pas pour nous déplaire. Avec ou sans mise en scène.
Genève 2018. Prévoir aussi, mais au
1/43e et toutes montées seulement,
Alan Geslin
les arrivées des ferrari sf70H de
Rédacteur en chef
Vettel et Raïkkonen au GP du Brésil,
épreuve remportée par l’Allemand.

LookSmart annonce de son


côté deux sf70H mais au 1/18e.
Ho nEWs
norev enrichit sa gamme 1/87e de deux Citroën, une sM marron métallisé 1971 (réf. 310701) et une Ds 23 Pallas 1973-
il s’agit de celles du Grand Prix
75 proposée en vert métal (réf. 310700). A noter que la boutique parisienne narwag propose un transkit sur
de Monaco 2017, ce qui inclut
cette base qui permet de décliner un cabriolet de la sM. De son côté, Asphalte 87 qui a fait du camion au Ho sa raison
la gagnante de sebastian Vettel
d’être, propose un Willème LC 610 très connu des collectionneurs, puisqu’après sa sortie dans les années 50 chez Dinky
(réf. Ls18f109).
Toys, il a été repris au 1/43e chez Eligor et plus récemment, avec plus ou moins de bonheur dans les séries presse sur
les camions d’antan et les semi-remorques. Le voici au Ho dans une finition impeccable en diverses versions citernes
ACME, marque américaine peu
à vin, avant d’être bientôt proposé en benne, semi-remorque Kangourou ou grumier.
connue, est à nouveau distribuée en
france via Momaco. sont d’ores et
déjà disponibles la ford MKiiB qui
a remporté les 24 Heures du Mans
1966. Un modèle au 1/12e, alors
que la Mustang shelby championne
TransAm 1967 avec Jerry Titus est
disponible au 1/18e. Des modèles
en zamak d’un excellent rapport
qualité-prix. Quant à la ferrari 512
M sunoco du Mans 1971, elle est
annoncée au 1/18e – est-ce un
hasard – pour… la mi-juin.

N°244 Automodélisme 5
infos
Spark a débuté avril avec la
Lola MK6 GT du Mans 1963, la
A L’éTUDE
Toyota supra n°57 des 24 Heures
Jean Van de Velde persiste dans son idée de réunir dans un ouvrage les
1996 (Kageyama-Mitsusa-
dessins au 1/24e et au 1/43e, sous cinq vues (profil droit, profil gauche,
da-sekiya), la 911 Carrera RsR
dessus, avant et arrière) des gagnantes des 24 Heures du Mans. sont
n°45 de l’édition 1994, l’Audi
d’ores et déjà terminées les voitures de 1923 à 1994. Chaque double
58 LMs de l’équipe saint Eloc
page est agrémentée de photos d’époque. La période 1995-2010 est
victorieuse des 24 Heures de spa
en voie de finition, l’ensemble pouvant constituer le « socle » d’un pre-
2017 (réf. sB138), accompagnée
mier volume. Reste à trouver un éditeur et des photos « perso » – donc
des deux Jaguar G3 du frey
libres de droit – pour illustrer le tout. on vous tiendra au courant.
Racing dans cette course, ainsi
que les deux Mazda Prototype
vues aux 6 Heures de Watkins
Glen 2016. Dans un autre registre, fiAT D’AnTAn
à signaler la Cooper T60 de
Bonnier au GP de Belgique 1963, Rio qui s’est fait depuis toujours une spécialité des véhi-
la March 711 de Pace dans cules de la police, gendarmerie ou des ambulances pro-
cette épreuve mais en 1971, la pose deux modèles correspondant à autant d’époques
Matra Ms 11 de Beltoise au GP différentes. sans surprise, il s’agit de deux fiat, une
de france 1968, la Hill GH1 de 1500 6C à la ligne relativement moderne utilisée par
Tony Brise au GP de suède 1975, la « Polizia » en 1950 (réf. 4562) et une type 519 beau-
les sauber C36-ferrari du GP coup plus rustique (réf. 4563) ayant servi en 1932 à la
de Chine 2017 et enfin la Lancia Croce Rossa (Croix Rouge en français).
stratos qui s’est imposée à la
Targa florio 1974. Bien entendu
s’ajoute à ce programme une
partie de la grille de départ des
24 Heures du Mans 2017. Dans
un autre « univers », spark ajoute amps
Minich
à son catalogue 1/43e le Zivko Photos
Edge 540 V3 aux couleurs de Red
Bull qui participe aux épreuves de
vitesse aérienne (réf. s2305). MACHinE ARRièRE
Minichamps revient depuis quelques semaines sur
les champions du monde des décennies passées,
avec entre autres la Brawn GP BG001-Mercedes
qui a permis à Jenson Button de devenir cham-
pion du monde en 2009 avec ses victoires en
Australie, Bahreïn, Espagne, Monaco et Turquie.
Une miniature disponible au 1/43e en zamak
(réf. 436090022) et au 1/18e (réf. 186090022).
Photos Rio
Spark

Elle est dupliquée au 1/43e en variante Rubens


Barrichello (réf. 436090023). Dans le même
esprit, toujours au 1/43e, revoilà les Brabham
BT50 de nelson Piquet en 1982 (réf. 417820001)
MELTinG PoT et de Riccardo Patrese (réf. 417820001), sans
oublier la reprise de la Williams fW16-Renault
Quelques ferrari ont très tôt pris le chemin de senna en 1994 (réf. 547940302), hélas
de l’Amérique du sud. Ainsi lors du Grand avec une décoration incomplète. Un regard
Prix du Venezuela 1956, l’italien Piero Drogo, dans le rétroviseur qui s’applique au 1/18e à
futur carrossier qui se fera remarquer par ses la McLaren MP4/5 d’Alain Prost lors de son
réalisations aux formes « taillées à la serpe », sacre en 1989 (réf. 530891802), aux Williams
disposait de cette 625 LM – le châssis 0637 fW11-Honda de nigel Mansell vice-champion
– avec laquelle il termina huitième d’une qui se distingue par ses couleurs inhabituelles en 1986 (réf. 117860005) et de nelson Piquet
épreuve réservée aux voitures de sport. Best composées de celles du drapeau national à (réf. 117860006).
propose une miniature en résine (réf. ART384) l’honneur du côté de Caracas.

L’HiRonDELLE ET LE sCoRPion
Alors que l’alliance entre fiat et Abarth est connue dans le monde entier, beaucoup plus discrète, car
plus restreinte, a été celle entre simca et le préparateur turinois. Pourtant dès la sortie de la simca 1000,
Abarth étudie une version 1 137 cm3 dont la puissance pouvait varier selon la préparation moteur entre 55
et 85 chevaux. Best ravive cette histoire avec une miniature en zamak au 1/43e (réf. 9697) qui bénéficie
bien des jantes spécifiques, d’une face avant modifiée et d’une grille destinée à alimenter un moteur situé
au-dessus du quatre cylindres. Le rachat de simca par Chrysler fin 1962 empêchera en 1964 la commerciali-
Best

sation en france de la simca-Abarth préalablement présentée au salon de Turin 1963 sur le stand Abarth.

6 Automodélisme N°244
infos
AGREssiVE
Accordant une large place au 1/24e, Greenlight propose une Camaro ss aux
couleurs des pneumatiques falken (réf. 18241), très connue aux Etats-Unis et
hamp
s dans les jeux vidéo car vedette des épreuves de drift. Un modèle en zamak sur
Minic
lequel portes et capot moteur sont ouvrants. Dans un tout autre genre, ce même
fabricant propose à la même échelle une série de van Chevrolet Panel 1939 jo-
Minichamps multiplie les va- liment décorés aux couleurs de shell (réf. 18237M), Texaco (réf. 18238) ou des
riantes de la Mercedes-Benz W08 Krispy Kreme Doughnuts (réf. 18240). Etant donné le bon rapport qualité-prix
au 1/43e. Exemple avec celle de dont bénéficie ce fabricant, tout ce programme aurait été encore plus apprécié
Bottas, victorieuse du GP de Russie dans l’Hexagone… au 1/43e.
2017 (réf. 417170477), et celle
de Lewis Hamilton, qui a triomphé
en Chine au printemps dernier
(réf. 417170244). Et enfin ne pas
oublier celle du Britannique en Rus-
sie l’an dernier (réf. 417170444).

Photos Greenlight
Différence majeure : si celle de
Bottas est en métal, les deux autres
sont en résine. Parmi les détails,
notons des pneus différents selon
l’épreuve et quelques modifications
aérodynamiques. idem avec les DRôLE D’oisEAU
Red Bull RB13 de Verstappen et
de Ricciardo qui se sont respec- Ce cabriolet à la ligne originale
tivement imposées en Malaisie est une Chrysler falcon 1955
(réf. 417171533) et en Azerbaïd- revisitée par Ghia selon un dessin
jian (réf. 417170803). de Virgil Exner, à l’époque chef du
style chez Chrysler, qui entendait
ainsi répondre aux Corvette et
aux Thunderbird. Une réalisation
en résine signée Minichamps
hamp
s (réf. 437143030), qui a limité sa ham
ps
Minic Minic
production à 300 exemplaires
seulement.

sECoURs En ToUT GEnRE


Les véhicules des sapeurs-Pompiers continuent de séduire une frange de collectionneurs qui, en
dehors d’une série presse qui n’en finit pas de prospérer, peuvent trouver leur bonheur dans des
gammes comme Eligor ou Alerte. signalons donc la sortie chez le premier d’un Citroën C35
phase 1 en VsAB (réf. 101613). Un modèle bien « tristounet » d’apparence mais qu’il est possible
de décorer en sDis 28 ou 45. A chacun de choisir… Beaucoup plus sophistiqué car plus actuel,
le Renault Master 3 sanicar VsAV de chez Alerte (réf. 0073) demande lui aussi de terminer une
décoration en vous laissant le choix de son immatriculation. Un produit plus moderne certes,
Eligor

Alerte
mais beaucoup plus cher que le C35 qui est en zamak alors que le Master est en résine.

sAnGLAnTE LinCoLn QUEL sTYLE !


Greenlight persiste dans sa série des voitures vedettes de films majeurs ou Chez franstyle, on ne manque pas d’idées en choisissant de reproduire
de séries TV. Comme le montre sa finition, cette Lincoln Continental série 1 au 1/43e et en résine la Citroën Eole, ce concept-car apparu en 1985
de 1941 a connu quelques mésaventures. il s’agit de la voiture du film « Le (réf. 0004). Un engin conçu directement en 3D par le styliste Mathews
Parrain » après la tentative d’assassinat contre Don Vito Corleone (réf. 86511). et son équipe qui visualisa son projet à partir d’une banque de données
si les traces de balles sur la carrosserie sont réalistes, la reproduction des vitres qui permit d’attaquer directement le fraisage numérique pour réaliser
brisées est elle beaucoup plus grossière. Un modèle en zamak au 1/43e. un master échelle 1, puis obtenir le moule de la carrosserie et des parties
vitrées. Une maquette roulante fut ainsi conçue en trois semaines avant
la présentation d’Eole au salon de Genève.
Greenlight

Franstyle

8 Automodélisme N°244
infos
ToURisME ALPEsTRE UnE DE PLUs
Dans les années 30, les excur- portées sur ses flancs, il assurait des La 911 Targa de la Rijkspolite
sions en montagne se faisaient en promenades du côté du sanctuaire – police néerlandaise – est un
autobus semi-découverts, histoire de notre-Dame-de-la-salette, situé en classique dans le monde de la

Schuco
permettre aux voyageurs de profiter isère, près du village de Corps. miniature. Après Corgi Toys il y a
pleinement des paysages. Perfex bien longtemps, puis Eligor, Mini-
propose un engin de ce genre, un champs, Cararama et récemment C’est net et sans bavure, autant
Rochet-schneider 2300 de 1937, neo qui a inclus deux personnages au niveau de la ligne générale que
présenté capote fermée (réf. 316). dans la miniature, schuco s’y du traitement des détails et de la dé-
Un véhicule qui existe encore de essaye à son tour avec un modèle coration. A noter que d’un fabricant
nos jours, ce qui a facilité sa re- (réf. 450891300) qui bénéficie à l’autre, le gros chiffre figurant sur

Perfex
production. D’après les inscriptions des progrès technologiques actuels. le capot avant change.

LE Coin pratique
Auto Art vient de sortir un coffret au 1/18e comprenant plusieurs
accessoires de garage dispersés dans trois présentoirs différents
(réf. A49110) qui correspondent à du mobilier (étagère, bureau,
armoire, table, siège), mais surtout de l’équipement (meule,
jerrycan, entonnoir, meule, chandelles, clefs, crics, compresseur,
bidons, bonbonnes d’air comprimé, pinces, étau, etc.). De quoi
animer un diorama, même s’il faut compter une centaine d’euros
pour cette référence.

LiBRAiRiE
THE BRiTiSH LES RACERS 500
poRTuGuESE GT40 Après le second conflit mondial, un mouvement est né embrayé par les Britan-
Puisqu’il est à la niques, vite suivis par les Français pour lancé une nouvelle formule de voitures de
mode de dédier course, économiques, sur la base de châssis simples et de mécaniques limitées à 500
un livre à un cm3. Outre son côté historique avec le déroulé chronologique des saisons du début
châssis précis des années 50, ce livre vaut par son côté affectif, Jean Debuire, père de l’auteur
quelle que soit la ayant construit son propre Racer 500, à moteur Zundapp,
voiture, plutôt avec des moyens très limités. Ses héri-
que de s’arrêter tiers ayant conservé l’intégralité du
DEBUIRE

dossier, on retrouve donc photos,


CATHERINE

sur des modèles


dessins et factures d’époque, dans RACER500 Ç A I S
E
CATHERINE
DEBUIRE

victorieux au
F R A N
AISE

R E
E N T U
L ’ A V
sentiments
nous des
éveille en i dans
de ce nom
RANÇ

1 reconvert
La simple
évocation pilote de Formule sportive qu’il

un récit aussi précis que chargé


ancia Stratos… et de passion. Erik Comas, sur cette mythique Dominique
L mêlés d’ivresse s, a donné son éclairagea servi de médiateu

l’histoire de

Mans, pourquoi
historique t lui qui pages de
les rallyes ent. C’est
égalemen les plus belles
TURE F

connait parfaitem qui ont écrit


r tous ceux
approche
Vincent pour automobile.
de la course
cette icône

d’émotions.
L’ A V E N

ne pas s’occuper

RACER500
RACER500

d’une GT40 très Les Racers 500 par Catherine


anonyme, ache- Debuire, Editions de l’Autodrome, R E F R A N
Ç A I S
E

E N T U

tée en 1965 260 x 280 cm, 144 pages plus de 300 L ’ A V CATH ERIN
E DEBU IRE

par l’Ecossais photos en N&B. Prix : 39 €.


43 4
2 910434
ISBN 978

Nick Cuthbert ? De ses débuts 39,00 €

le 16 mars 1966 à Croft aux mains de Eric


Liddell, jusqu’à sa victoire aux 6 Heures de
Spa 2014, le lecteur va suivre cette voiture HoBBo,
dans ses nombreuses aventures. Revendue THE AuToBioGRApHy of DAviD HoBBS
début 1968 au Portugais Carlos Gaspar, Il est une génération de pilotes, celle des années 70-80, qui a beaucoup à racon-
elle va connaître une seconde vie jusqu’à ter. Et David Hobbs en fait partie, lui qui a touché à la monoplace, de la Formula
la fin de 1970, avant de retrouver le sol Junior à la F1 (Lola, Honda, McLaren), sans oublier la F5000
britannique aux mains d’un certain Spotty ou la F. Indy, mais aussi à l’endurance, du Mans à Daytona,
Smith, en fait Tony Bancroft qui la conser- en passant par toutes les grandes équipes classiques (Penske,
vera douze ans. Partie vivre sa retraite en Gulf, Matra et autres). N’oublions pas la CanAm, l’Imsa et
Californie en 1983, cette GT40 retrouvera la Trans-Am, avant de finir comme commentateur TV, tout
une nouvelle fois la piste en 2010 au Mans en manageant plusieurs concessions automobiles ! Une
Classic, avec un nouveau propriétaire… carrière qui méritait bien un livre, riche de très nom-
portugais ! Une belle histoire, illustrée breuses photos, ce qui permettra à certains « d’oublier »
de documents inédits mais racontée en le texte en anglais. Regrettons que tout ceci ne soit pas
anglais. mieux résumé par des tableaux complets.
The British Portuguese GT40 #P/1022 par Hobbo, the autobiography of David Hobbs par David
Adelino Dinis par Ediçoes Vintage, 297 x Hobbs et Andrew Marriott, Evro Publishing, 280 x 235
210 mm, 108 pages, 200 photos N&B ou mm, 304 pages, plus de 300 photos N&B et couleurs.
couleurs. Prix : 30 €. Prix : 62 €.

N°244 Automodélisme 10
ZOOM
ZOOM MOBILE 1/12
1986 OTTO
OT 205 T16 EVO 2 MONTE-CARLO
PEUGE
Une défaite…
à la régUlière

La fantastique Peugeot 205 T16 est une des stars


incontestée de l’ère des Groupe B. Si ses
reproductions en miniature ne manquent pas au 1/43e,
il y a encore des « trous » dans la totale couverture de la saga de
la « T16 », EVO 1 et 2 comprises, à des échelles plus imposantes.
Avec sa version au 1/12e, OttOmobile comble un vide.

T
out ou presque a déjà été écrit sur la distances variant de 890 kilomètres à 1 120 kilo- déclare, très calme et résigné : « J’ai dû faire
« T16 », EVO 1 et EVO 2 confondues. mètres. Bref, une toute autre époque que celle une énorme erreur de pneus. » Tandis que
Si la genèse de la future double cham- des rallyes « modernes » ! Dans le massif de la Toivonen exulte, « I’ve won the rallye… i’ve
pionne du monde (titres Pilotes et Chartreuse, le « Petit Prince » Toivonen et sa won the rallye… » 20 ans après son père, Pauli,
Constructeurs en 1985 et 1986) est connue, ain- Lancia Delta S4 font des miracles lors de l’étape il remportait en effet le Monte-Carlo, au prix
si que son palmarès, quelques grands moments de classement le dimanche 20 janvier. Le d’une incroyable remontée et surtout d’un pi-
de sport et passe-d’armes refont surface grâce mercredi 22 janvier, troisième jour de l’étape lotage exceptionnel. Peugeot et la 205 T16 n°1
à la sortie de telle ou telle version. Et c’est le cas commune, au départ de l’ES 23 (Sisteron-Thoars, avaient tout simplement trouvé, sur ce rallye-là,
avec le « big » modèle que propose OttOmobile via le col de Fontbelle, 36,92 km), toutes les plus fort qu’eux ! Et pour bien comprendre l’im-
au 1/12e, qui a déjà épinglé dans son catalogue rescapées ont choisi les « chaussettes à clous ». portance de la performance du « Petit Prince »,
la T16 EVO 1 au 1/18e. Pour une fois, ce n’est Toutes ? Pas les deux S4 de Toivonen (alors lea- il convient de préciser que Salonen n’avait
pas une version gagnante – et pour cause – qui der) et Biasion, équipées de slicks D8 tendres… absolument pas fait une erreur de pneus. Cette
a été retenue. Il s’agit de la T16 EVO 2 n°1 de Un mauvais choix pour le début de la spéciale. « histoire à la gomme » a d’ailleurs été racontée
Timo Salonen, champion du monde en titre, Puis une nouvelle mauvaise pioche par la suite en détail dans la « bible », Echappement n°208
lors du Rallye Monte-Carlo 1986. Au même en changeant de stratégie et de pneus en de février 1986 : « Dans le deuxième passage de
endroit, l’année précédente, une T16 avait spéciale (passage aux clous) « plombe » l’avance la Couillole, dernier et « décisif » tournant du
triomphé, grâce à Ari Vatanen. Mais cette fois, de Toivonen. Salonen (en Michelin A2) et Röhrl rallye, Salonen utilisait des Michelin P1A (pluie)
il en a été tout autrement… (en A3) s’octroient ex æquo le temps scratch et et Toivonen des Pirelli W6 (pluie). Les deux
Plantons le décor pour cette manche d’ouver- reprennent 47’’ à Toivonen, relégué à la sixième candidats à la victoire disposaient donc d’une
ture du championnat 1986, soit la dernière an- place dans cette mémorable 23e spéciale. Le monte pneumatique sensiblement identique.
née des Groupe B : chez Lancia (Delta S4), on rallye change de leader et Peugeot, avec Ces précisions vous permettront de répondre à
retrouve Alen, Toivonen et Biasion, tandis que Salonen, reprend des couleurs. Mais la lionne ceux qui viendraient vous dire que Salonen a
Salonen, Saby, Kankkunen et Mouton (elle, sur n°1 aux longues griffes va déchanter par la perdu le rallye à cause de ses pneus ! »
une EVO 1, et avec un programme centré sur suite… A l’issue de l’étape commune et de 25 Au-delà de la superbe et irréprochable repro-
l’Allemagne) défendent les couleurs de Peu- spéciales, Salonen possède 33’’ d’avance sur duction de cette T16 EVO 2 (réf. G027),
geot avec la T16 EVO 2. Audi (quattro Sport), Toivonen et 1’52’’ sur Biasion, le trio de tête. OttOmobile permet de faire ressurgir du passé
troisième « ogre » du championnat, compte sur L’étape finale comprenant onze spéciale, rien un des plus grands moments de l’histoire du
Röhrl et Mikkola. C’est encore le temps où le n’est fait ! Tout va se jouer à deux reprises rallye, car ce Monte-Carlo 1986 a été un
Monte-Carlo compte un parcours de concentra- dans la chrono de St-Sauveur-sur-Tinée-Beuil « must ». Ceux qui ont eu la chance de le vivre
tion, avec six villes de départ pour rejoindre (22,11 km), via le Col de la Couillole. Au premier et de le suivre s’en souviennent sûrement
Aix-les-Bains, où débute l’étape de classement. passage (ES 28), Toivonen « colle » 48’’ à Sa- encore. Et avec cette T16 au 1/12e, certes un
Bad Hombourg, Lausanne, Paris, Barcelone, lonen puis 2’26’’ dans le second passage (ES 33, peu « encombrante », c’est une part de magie
Sestrières et bien sûr Monte-Carlo voyaient sur 36 spéciales au total). La messe est dite ! A qui va entrer dans vos vitrines !
ainsi quelque 156 engagés s’élancer, pour des l’arrivée de cette mémorable spéciale, Salonen Texte Alan Geslin – Photos Christian Bedeï

N°244 Automodélisme 11
gros plan Lexus LC 500 Auto Art 1/18

TexTe
Jean-Louis BLaisius
PhoTos
auTo arT
Echappée d’un Salon
FICHE TECHNIQUE
FabrICaNT Auto Art
ECHEllE 1/18
réFérENCE 78848
MaTIèrE Plastique-Zamak
DIMENSIONS
L : 4760 mm - H : 1345 mm
l : 1 920 mm - Emp : 2 870 mm

Une carrure d’athlète, une motorisation brillante


et un look ravageur : c’est la formule
magique de la Lexus LC 500 avec laquelle
la marque « Premium » de Toyota espère
conforter et élargir sa place sur le marché
du luxe. Pour l’instant, reproduit au 1/18e
par Auto Art, ce gros coupé attire les
regards de tous les collectionneurs.

A
u début de l’année 2012, un puisque le coupé LC 500 – tel est son nom – ses organes mécaniques. La ligne
concept-car fait sensation au n’est dévoilé qu’en 2016 au Salon de Detroit, générale est fluide, avec un subtil dosage
Salon de Detroit. Dénommé LF avec une mise en production l’année suivante. de souplesse et d’agressivité mais c’est
LC, il est exposé sur le stand A certains égards, les amateurs de miniatures surtout dans le traitement des détails que
Lexus et le constructeur japonais ne cache ont eu plus de chance car Auto Art n’a ce coupé affirme son originalité. Ceux-ci
pas que son dessin, dû au studio de la firme guère tardé à leur offrir une reproduction sont traditionnellement très travaillés sur
établi à Newport au 1/18e d’excel- un concept-car car ils sont autant de clins
Beach en Califor- U
ne réelle œUvre d art ’ , lente facture. Dès d’œil destinés à capter l’attention du public
nie, préfigure le le premier re- mais ils deviennent plus sages lors du
style des futurs avec Une allUre pUissante gard, ce modèle passage à la série.
modèles de la
marque. Les visi-
,
et sportive Une ligne générale provoque une
vive émotion es-
teurs ne savent flUide et Un sUbtil dosage thétique, peut-
pas qu’en fait, il
fait bien plus que

de soUplesse et d agressivité que
être plus forte
celle
cela puisqu’ils ont qu’éprouve
quasiment sous les yeux le véhicule définitif, tout amateur en face d’une GT de
tel qu’il sortira en série et pratiquement pas haute lignée. La carrosserie est conçue
modifié. comme une réelle œuvre d’art et elle
affiche une allure puissante et sportive.
Une émotion esthétiqUe On sent qu’elle est taillée près du corps,
Ils vont néanmoins devoir attendre un certain bien ajustée pour simplement dissimuler
nombre d’années avant de pouvoir se l’offrir les muscles de la bête, ou plus exactement

12 Automodélisme N°244
La finition d’Un concept-car
Rien de cela sur le LC 500, et on retrouve,
sur la miniature comme sur la vraie voiture,
les phares et les feux taillés en flèches et
entourés de chrome, des éléments chromés ment métallisées paraissent im-
sur les rétroviseurs extérieurs, une calandre menses et elles laissent voir les disques
très dynamique aux flancs pincés, et même de frein et leurs étriers. Elles font partie de
des joncs chromés décorant le pa- la finition « Sport » choisie par Auto Art,
villon. Les roues de 21 comme le toit en carbone. La poupe est très tallé à l’extrémité du couvercle de coffre.
pouces entière- sculptée et Auto Art a fidèlement restitué Les portes, le capot et le coffre s’ouvrent
le diffuseur qui intègre les deux sorties et se ferment avec une grande précision,
d’échappement trapézoïdales et mé- rendue possible par l’emploi du plastique
tallisées. Un becquet pour la carrosserie. Doté de fines charnières
rétractable métalliques et de deux équilibreurs, le capot
est ins- levé laisse voir une correcte reproduction
du moteur V8 de 477 chevaux emprunté à
la RC-F, accouplé à une boîte de vitesses à
dix rapports. Comme toujours, le reste des élé-
ments mécaniques est visible sous la voiture. A
l’arrière, on pourra être surpris par le faible
volume du coffre entièrement capitonné,
mais on appréciera le bon fonctionnement

N°244 Automodélisme 13
gros plan Lexus LC 500 Auto Art 1/18
Un intéressant thème de collection
Voilà plus de deux décennies que Lexus multiplie les efforts pour concurrencer les constructeurs allemands sans parvenir à les Lexus ES 300h
inquiéter vraiment. La marque « Premium » du groupe Toyota a multiplié les modèles sur tous les segments du marché et a tenté Paudi.
diverses approches stylistiques, allant du style quelconque et un peu lourdaud du début jusqu’à quelques extravagances plus
récentes. Une démarche plus séduisante semble prévaloir ces dernières années avec un dessin certes assez radical mais conciliant
l’agressivité et l’élégance. Ce foisonnement a évidemment tenté de nombreux fabricants de modèles au 1/18e parmi lesquels
figurent Maisto, BBurago, Motor Max, Majorette, Norev, Auto Art, Kyosho et Paudi. Ils ont proposé aux collectionneurs les principaux
modèles de Lexus, avec les inévitables « doublons » et les habituels passages d’une gamme à l’autre. Quelques-uns ont été réunis
ici simplement pour illustrer la richesse et la diversité d’un thème de collection qui peut s’avérer très intéressant.

Lexus LFA Nürburgring Package 2011 Auto Art.

Lexus IS 350 2006 Auto Art.


Lexus GS 400 1999 Auto Art.

Lexus RX 300 Auto Art.

Lexus SC430
2002 Maisto.
Lexus LS 460
Lexus LS 430 2010 Norev.
(XF30) 2000
Motor Max.
Lexus SC 430 coupé
BBurago.
Lexus RCF
Paudi. Lexus SC430 hard-top
convertible Motor Max.

des complexes charnières qui permettent


l’ouverture du couvercle. Les grandes portes
dotées de vitres donnent accès à un habitacle
qui, au 1/18e, n’appelle aucune critique. Il
est tout à fait à la hauteur du savoir-faire
de Lexus en matière de luxe et de confort.
Les sièges sont parfaitement dessinés et,
comme la totalité de l’habillage, leur aspect
imite bien celui du cuir. Le sol est recouvert
de flocage et le tableau de bord est une
copie très réaliste du vrai, qui se caractérise
par un design assez audacieux.
Au total, le modèle d’Auto Art et le vrai coupé
LC 500 font naître une étrange impression,
celle de quitter le monde réel pour entrer
dans un univers parallèle où un concept-car
pourrait s’évader d’un Salon pour aller
gambader sur les autoroutes, se faire admi-
rer dans les vitrines des concessionnaires et
celles des collectionneurs. Sauf qu’ici tout
est bien réel et que cette étonnante voiture
et sa reproduction au 1/18e sont en vente
sur terre ! l

14 Automodélisme N°244
reportage salon nuremberg2018 1/18

Au-delà des frontières du possible


C’est une tendance : les très grandes échelles, soit le 1/12e, le 1/8e, voire le 1/6e sont à la mode
chez certains fabricants. Comme si « m’sieur tout le monde », atteint de collectionnite, avait de
plus en plus de place chez lui. Pour tout dire, ce type de « produit » échappe au monde classique
de la collection. Car des pièces pesant plusieurs kilos et dépassant très largement les 50 cm sont
plutôt destinées à des « investisseurs » et autres hommes d’affaires qui voient en elles de beaux
objets, qu’il est de bon goût d’exposer aux yeux de tous. On est bien loin du strict intérêt de telle
ou telle marque, de telle ou telle saga historique (par exemple celle des 24 Heures du Mans).
Et pour le coup, l’explosion du 1/18e que le monde de la miniature a connu il y a seulement
quelques années nous semble bien lointaine. Les « petites » 1/18e sont désormais la norme, mais
pour combien de temps encore ? C’est une évidence aussi, les grandes échelles sont de plus en
plus désirables, et quel collectionneur n’en possède pas au moins une chez lui ? Les pages qui
suivent devraient vous mettre en appétit. Attention, au même titre que pour notre reportage sur le
1/43e (voir Automodélisme n°243), nombre des modèles photographiés à Nuremberg étaient des
prototypes ou « déco masters » et sont donc susceptibles de modifications lors de leurs commercia-
lisations. Le monde des grandes échelles semble sans limite, les progrès galopants de la technicité
ayant permis aux fabricants de repousser les frontières du possible.
Reportage Salon : Alan Geslin et Benoît Sayze. Photos : Christian Bedeï

Cette Corvette C2 au 1/12e est en résine (Acme, RE). La Plymouth de Swede Savage (Acme, Z).

La Plymouth Barracuda
La Mustang Boss 302 d’Alan Moffat
d’Henri Chemin en 1970 (Acme, Z).
est en résine (Acme, RE).

Ford MK IV 1967 au 1/12e


vue sur le stand Acme (GMP, Z).

16 Automodélisme N°244
1/18 reportage salon nuremberg2018

Land Rover Land Rover Camel Trophy LWB (Almost


Camel Trophy Real, Z).
SWB (Almost
Real, Z).

Nous entamons notre visite au pays des


grandes échelles avec ACME. Nous avons aper-
çu de belles « muscle cars » chez les Américains
d’Acme, en attendant de très convoitées Ferrari
512 S et M. A signaler également le retour de
modèles GMP au 1/12e en zamak : les Ford
MK II et MK IV.

Aston Martin Vulcan (Auto Art). ALMOST REAL. On retrouve ici des miniatures
déjà vues à l’échelle inférieure (voir Automodé-
lisme n°243), mais avec la possibilité de pouvoir
Bugatti Vision Gran Turismo (Auto Art). admirer l’intérieur et toute la mécanique. Avec
un tel niveau de finitions, on comprend mieux
l’intérêt des collectionneurs pour ce genre de
produit !

Comme précédemment évoqué pour le 1/43e,


les catalogues de certains fabricants n’étaient
pas encore disponibles. Et AUTO ART faisait
partie de cette catégorie. Toutefois, un mini pro-
gramme était disponible et quelques modèles
étaient exposés, tous en composite. Le fabricant
Toyota Sprinter Trueno (AE86) « initial D » project conforte les gammes de ses marques phares, à
(Auto Art). savoir des Aston Martin (Vulcan et Vanquish),
Bugatti (Vision Gran Turismo et Chiron 2017),
McLaren (570S et 675 LT), Lamborghini (Cen-
tenario, Aventador S et Huracan Performante),
Mercedes-Benz (G500 et G63). Certains, nous
en sommes sûrs, attendent avec impatience
la Ford GT 2017. Au 1/12e, on retrouvait
McLaren 570S une Porsche 918 Spyder, déjà vue en ces lieux.
(Auto Art). Devant toutes ces prévisions « classiques »,
on espère que cette marque nous surprendra
vraiment avant la fin de l’année…

Pour les amateurs d’américaines, AUTO


WORLD est une vraie caverne d’Ali Baba !
Avec pour le millésime 2018 un évident parti
pris pour des « vedettes » du cinéma. Ce qui va
faire plaisir à certains qui ont fait de ce thème
leur angle de collection.

AVANSTYLE est un peu plus jeune que


Audi R8 FIA GT GT3 « présentation » Lamborghini Huracan « Performance » (Auto Art).
Fronti Art et appartient au même groupe d’in-
Salon de Genève 2016 (Auto Art).
vestisseurs. Il s’agit de modèles hyper sportifs,
en résine et offrant une irréprochable qualité de
finition. Trois exemples ici en photos…

Si la résine est reine chez BBR, le métal


reprend sa place avec les SF-70H et F12 TdF.
Et il n’y a pas que du rouge… Apparition
des premières 917 vues au Mans en 1969,
d’une 936/78, d’une 356 de la Panamé-
ricaine, de 250 P et 330 P3, et d’une 275
GTB/4 du Tour de France Automobile 1970.
Au 1/12e, D’autres bonnes surprises sont également à
Porsche 918 Spyder
(Auto Art). Lamborghini Centenario (Auto Art). prévoir au cours de l’année…

N°244 Automodélisme 17
reportage salon nuremberg2018 1/18

Oldsmobile 88 coupé 1950 (Auto World, Z). Pontiac GTO 1968 (Auto World, Z). Plymouth « Christine » version patinée (Auto World, Z).

AMC/AMX hard-top 1968 (Auto World, Z). Shelby GT 500 1967 (Auto World, Z). Bentley Continental Supersports (AvanStyle).

Ferrari F1 SF-70H 2017


de Sebastian Vettel (BBR, Z).

Pagani Huayra (AvanStyle).

Aston Martin Vanquish S (AvanStyle). Ferrari F12 TDF (BBR, Z).

Porsche 917 Le Mans 1969 (BBR, RE).

18 Automodélisme N°244
1/18 reportage salon nuremberg2018

Porsche 936/78 Le Mans 1978 (BBR, RE).

Ferrari 250 P 1963


(BBR, RE).

Ferrari 330 P3 1966


(BBR, RE).

Porsche 356 Panaméricaine 1953 (BBR, RE).

Ferrari 275 GTB/4 TdF


1970 (BBR, RE).

Alfa Romeo 6C 2500 « Gazetta


dello Sport » prévue en série
très limitée (BBR, RE).
Alfa Romeo Giulia Veloce Salon de Paris 2016 (BBR, RE).

Red Bull RB 13 de la saison 2017 (BBurago). Bugatti Chiron en version « Record 42 secondes » Ferrari 488 GTB en version « anniversaire 70 ans »
(BBurago). (BBurago).

Lamborghini Urus
(BBurago).

Au 1/24e, Bentley Continental GT (BBurago).


N°244 Automodélisme 19
reportage salon nuremberg2018 1/18

Ferrari D50 de André Pilette


au GP de Belgique 1956 (CMC).
Duo de Ferrari D50 pilotées par Fangio :
la n°26 au GP d’Italie 1956) et la n°1
au GP d’Allemagne de la même année (CMC).

Moisson bien maigre au 1/18e concernant


BBURAGO, on le sait détenteur d’une licence
Ferrari depuis plusieurs années maintenant.
Aucune nouveauté à se mettre sous la dent !
Et ce n’est pas une version de 488 GTB « Spé-
cial 70e anniversaire » logotée Schumacher
qui contentera les amateurs de cette marque. Lancia D50 d’Ascari,
vainqueur du GP
Dommage… Côté F1, à noter les Red Bull RB13 d’Italie 1955 (CMC).
2017 de Ricciardo (n°3) et Verstappen (n°33).
Pour Lamborghini, des Urus sont prévues, en
Citroën SM Mylord convertible Chapron (Cult Models).
jaune et en gris. Ce n’est pas une découverte,
le 1/24e est une échelle assez bien représentée
chez BBurago : pas étonnant donc de trouver
une Bentley Continental GT, une Fiat 124 Spi-
der ou encore une Nissan GT-R 2017.

Avec CMC, nous abordons évidemment


une toute autre catégorie de fabricant : nous
sommes ici en présence d’un des maîtres de Bugatti Type 51 coupé Dubos 1931 (Cult Models).
l’excellence et du souci du détail. En résumé, un
must pour les collectionneurs qui ont la chance
de pouvoir financièrement acquérir « LA CMC »
de leur rêve. Au moins une par an… Les anima-
teurs de CMC affichaient une certaine fierté à
pouvoir enfin annoncer que la gamme complète
des Bugatti Type 35 de Grand Prix était dispo-
nible, soit 16 versions différentes, arborant cha-
cune la couleur du pays qu’elle représentait, le
fameux projet « nation colour » de CMC. Pour
rappel, la version française, bleu évidemment, Fiat Dino Spyder 1966 (Cult Models).
arbore le n°22. La star incontestée était la Lan-
cia D50 qui a « enflammé » le monde de la col-
lectionnite tout début 2018. Après les versions Disco Volante by Touring 2013
qui défendaient les couleurs de Lancia, CMC (Cult Models).
poursuit sa saga D50 avec les « millésimes »
Ferrari, Lancia étant passée sous la coupe
sportive de la Scuderia après le tragique décès
d’Ascari (voir Automodélisme n°241), asso-
cié à une grave crise financière. Avec Fangio
en 1956, la D50 entrera définitivement au Pan-
théon de l’histoire de la F1. La D50 subissant
des évolutions techniques et aérodynamiques Triumph Spitfire MKII (Cult Models).
au fil de sa carrière (réservoirs latéraux d’es-
sence intégrés et non plus séparés de la caisse,
long nez), CMC compte largement exploiter
ce filon. On y reviendra bien sûr au cours de
l’année. Sont également attendues avec impa-
tience une Ferrari 275 GTB/C (dont la n°26
vue au Mans 1966), une Mercedes-Benz 600
Pullmann (W100) limousine, mais aussi une Ja-
guar Type C, dont la gagnante du Mans 1953.
Ça promet !
Le prototype du futur cabriolet 350 SL (Douze Art). Aston Martin DB 4 (Douze Art).
20 Automodélisme N°244
1/18 reportage salon nuremberg2018

Prototype de la Ford GT40 MK1 1969 au 1/18e


(Dream Power).

Jaguar XK 120 OTS (Douze Art).

Samouraï 1968 (Ebbro, RE).

CULT MODELS. S’ils n’avaient pas « pignon


sur rue » cette année, les propriétaires hollan-
Au 1/18e, un étonnant Toyota Hiace qui devrait dais de cette marque lancée en 2015 n’ont
apparaître dans un film (Dream Power). pas omis de communiquer leur programme. Il
s’annonce très varié, avec des Tourismes plus
ou moins récentes et sportives, le fil rouge de
cette marque étant de proposer en priorité des
carrosseries et-ou couleurs étonnantes. Deux
Range Rover Velar 2018 (Ebbro, Z). voitures françaises sont au rendez-vous : une
Citroën SM Mylord convertible Chapron et une
Bugatti Type 51 Dubos 1931.

Comme son nom l’indique, DOUZE (12)


ART s’est spécialisée dans le 1/12e. Cette
marque hollandaise, émanation de Cult Mo-
Range Rover Discovery 5 2018 (Ebbro, Z). dels, va articuler son action autour de quatre
modèles : Aston Martin DB4, Jaguar XK 120
OTS et MKII, ainsi qu’un cabriolet Merce-
des-Benz 350 SL (R107) de 1971. Pour les
amateurs du genre, faites de la place dans vos
Range Rover 2017 (Ebbro, Z).
vitrines…

Nouveau venu, DREAM POWER (voir


Automodélisme n°243) s’aventure également
Hispano-Suiza J12 sur le chemin des grandes, voire très grandes
drophead coupé 1934 (Esval). échelles, puisque outre du 1/18e et du 1/16e,
des projets au 1/6e sont dans les cartons. Il est
question de Ford GT40 et MK II et de Bentley
4,5 L Supercharged et Continental GT. A suivre
si ces bonnes intentions voient le jour…

EBBRO. Peu de nouveautés présentées cette


année, mais elles existent, ne serait-ce que les
GT des championnats GT 300 et 500. En ré-
sine, nous avons pu apercevoir la jolie Samouraï
dessinée par Peter Brock en 1968. Celle-ci
devrait être disponible à la vente au mois de
mai. La déclinaison attendue des nouvelles
Land et Range Rover se poursuit au 1/18e.
Par Fahr (T) Raum et en plastique, la Semper Vivius 1900.
N°244 Automodélisme 21
reportage salon nuremberg2018 1/18

Koenigsegg One:1 au 1/18e (Fronti Art). Moteur de Pagani Huayra au 1/18e (Fronti Art). « Big » Koenigsegg One:1 au 1/8e (Fronti Art).

« Méchante » Mustang Toshi (prototype, GT Spirit).

Au 1/12e, Shelby 289 Gurney-Grant de la Targa Florio Lamborghini LM002 (prototype, GT Spirit).
1964 (GMP-Greenlight).
Pick-up Ford F1 1951 (Greenlight).

Audi RS5 coupé (prototype, GT Spirit).

Chevrolet Corvette C2
Stingray au 1/12e (GT Spirit).

Porsche 993 GT2 « Sonauto » Le Mans 1998 (GT Spirit).

Lamborghini Miura P400S (GT Spirit).

Porsche 993 GT2


Le Mans 1999
(GT Spirit).

Fiat 131 Abarth (Ixo).


22 Automodélisme N°244
1/18 reportage salon nuremberg2018

Ferrari 488 Challenge (MR, RE).

Toyota Celica (Ixo).

Subaru Impreza WRX STi (Ixo).

Ferrari Portofino (MR, RE).

Lamborghini Aventador roadster (MR, RE). Ferrari 512 S Monza 1970 (MR, RE). Ferrari 488 GT 3 Bathurst 2017 (MR, RE).

Ferrari 312 T3 GP du Canada 1978 (MR, RE). Alfa Romeo 179 n°23 GP d’Allemagne 1980,
Bruno Giacomelli (LookSmart, RE).

Alfa Romeo 179 C n°22, Mario Andretti, Ford GT 2017 (Maisto). Etonnante Mercedes-Benz « Vision » au 1/32e (Maisto).
GP Allemagne 1981 (LookSmart, RE).

N°244 Automodélisme 23
reportage salon nuremberg2018 1/18
Nissan « LB
Works » GT-R
Type 2
Make Up (RE).

Lamborghini
Aventador S
Lamborghini Countach LP 400 Make Up (RE).
Make Up (RE).
Mercedes-AMG GT-R 2017
(Minichamps, Z).
BMW M4 GTS (Minichamps, Z).

Opel Commodore A Steinmetz (Minichamps, Z).

Triumph TR 6 1969 (Minichamps, Z). Volvo 240 GL break 1986 (Minichamps, Z).

BMW 323 i
(Minichamps, Z).

En 2017, la marque américaine ESVAL a


BMW M6 GT3, 24 Heures du Ring 2016 (Minichamps, Z).
tenté de s’immiscer sur le marché des grandes BMW 2002 vue aux 1 000 km d’Autriche 1974
échelles avec une très belle Duesenberg SJ (Minichamps, Z).
Town Car 1937. Elle récidive avec une nou-
velle très belle auto, au 1/18e et en résine : il
s’agit d’une Hispano-Suiza J12 drophead cou-
pé 1934. Somptueux !

FAHR (T) RAUM. Une « niche dans les


niches » réservées aux ancêtres du siècle dernier,
cette firme proposait une Semper Vivius 1900 en Au 1/12e, Porsche 917 Le Mans
plastique injecté, qui n’est autre que la Lohner BMW 3,5 CSL, 6 Heures de Watkins Glen 1979 1970 (Minichamps, Z).
(Minichamps, Z).
Porsche Hybride (essence-électrique) présentée
à l’Exposition Universelle de Paris en 1900.

Les super cars sont la cible privilégiée de


FRONTI ART, marque chinoise qui propose
des modèles en résine, de haute facture et en
toute petite série. La Koenigsegg One:1 (au
1/18e et au 1/8e) est pour l’heure l’unique mo-
dèle commercialisé. Avis aux amateurs de mé-
Egalement au 1/12e, BMW M1
canique : un moteur hyper détaillé de Pagani (Minichamps, Z). Porsche 917 K
Huayra est également disponible. Daytona 1970
au 1/12e
Chez GREENLIGHT, déclinaison au 1/18e (Minichamps, Z).
du pick-up Ford F1 1951 « Forrest Gump »
commercialisé aussi au 1/43e. Nous avons
également remarqué au 1/12e une très belle
et bien connue Shelby 289 due à GMP, label
racheté par Greenlight il y a quelques années Audi R8 LMS n°29, gagnante des 24 H
Audi R8 LMS n°25, présente aux 24 Heures de Nurburgring 2017 (Model Icon-Paragon).
maintenant. de Spa 2017 (Model Icon-Paragon).

Si GT SPIRIT n’avait pas de stand cette an-


née, cela ne veut pas dire que la « marque-qui-
monte-qui-monte » n’a aucun projet. Bien au
contraire, elle va faire feu de tout bois. Pour
vous allécher, les dynamiques animateurs de ce
label nous ont transmis quelques photos…

24 Automodélisme N°244
1/18 reportage salon nuremberg2018

Porsche 935 Le Mans 1976 Norev (Norev, Z).

Porsche 935 « JMS » Le Mans 1977 (Norev, Z).


Mercedes-AMG GT3 n°90
vue aux 24 H de Spa 2017
(Model Icon-Paragon).

Fiat 500 L (Norev, Z).

AC Cobra 289 de 1963 (Norev, Z).


Porsche 935 « LOOS » Le Mans 1977 (Norev, Z). IXO. Des modèles à caractère sportif sont à
l’affiche chez ce fabricant : des Fiat, Toyota
et Subaru au programme.

LOOKSMART/MR. Un tandem indisso-


ciable qui propose toujours de très belles
choses ! Retour à la compétition des années
quatre-vingt chez LookSmart/MR qui poursuit
l’histoire des Alfa Romeo 179 de Formule 1,
sans oublier les vieilles et plus récentes gloires
Prototype d’une Berlinette A110 (Norev, Z).
de Maranello…
Mercedes Classe X 2018 (Norev, Z).
Millésime bien calme chez MAISTO concer-
nant le 1/18e. Des choses déjà vues par le
passé, mais on retiendra tout de même une
Ford GT 2017 et une Bugatti Chiron « record
42 secondes ». Au 1/32e, à signaler une
étonnante série de modèles imaginaires baptisés
« Maisto Design, Vision Gran Tourismo », hyper
légers, qui pourront intéresser les amateurs
Renault Mégane RS 2017 (Norev, Z).
d’adaptations pour le slot.

Mercedes-Benz 200 de 1966 (Norev, Z). MAKE UP. Ici aussi, apparition de beaux
modèles existant également à l’échelle infé-
rieure. Avec les superbes Nissan « tunées »
LB Works, le marché national reste la cible
principale de l’artisan japonais.

MINICHAMPS. Chez la firme d’Aix-la-Cha-


pelle menée par le patron allemand Paul Lang,
Mercedes-Benz le 1/18e est devenu l’échelle de référence
560 SEL 1990 pour les miniatures en zamak, sans parties
(Norev, Z).
ouvrantes, mais aux décorations chatoyantes.
Peugeot 309 GTi 16 de 1991 (Norev, Z). De nombreuses références pour les autos
munichoises avec des 2002, des 3,5 CSL, des
M1, M6 et M4 GTS. Anciennes et modernes
remplissent quelques pages du traditionnel
catalogue. Sinon vous y trouverez encore des
Opel Steinmetz, des Mercedes AMG, des R8
LMS, des Porsche GT 3R… Quelques modèles
auront une diffusion plus restreinte comme la
Rover 3500 d’Olaf Manthey moulée en résine.
D’autres grosses pièces en métal, au 1/12e,
VW 1303 cabriolet 1972
(Norev, Z).
vont enrichir un catalogue déjà bien fourni.
Citons pêle-mêle des 917, 956, BMW M1 et
M3, mais aussi une Golf GTI.

N°244 Automodélisme 25
reportage salon nuremberg2018 1/18

Peugeot 306 Maxi phase 1 Tour de Corse 1996


Ford Escort Cosworth Monte-Carlo 1994
(prototype, OttOmobile).
(prototype, OttOmobile).
Peugeot 106 Rallye Gr. N Vins Mâcon 1997
(prototype, OttOmobile).

Renault 18 turbo break 1984 (prototype, OttOmobile).


Alpine A110 première édition 2016 (OttOmobile).

Nissan R34Z Tune (OttOmobile)

Ce Setra 56 est en métal


(Schuco).

En résine, VW Cox motorhome (Schuco). En zamak, superbe Combi VW T1b Samba (Schuco).

En résine, à venir la Mercedes-Maybach Vision 6 Prototype de la future BMW 850i cabriolet


en coupé et en convertible (Schuco). en résine (Schuco).

Prototype du FMR TG 500 Tiger qui sera en résine Peugeot 205 GTi (Solido).
(Schuco).
Prototype du futur camion
Bugatti Renault Magnum 2001
Atlantic (Solido).
(Solido).

A venir, la nouvelle
Alpine A110, qui
aura deux portes
ouvrantes (Solido).

26 Automodélisme N°244
1/18 reportage salon nuremberg2018

BMW M3 (Solido).
Alpine A310 Pack GT (Solido). Caterham Super 7 (Solido).

Mini Cooper Sport


1997 (Solido).
Porsche Carrera RSR 2.8 « Le Grand Bazar » 1973 Citroën DS Spécial 1972 (Solido).
(Solido).

Porsche 908 Le Mans 1972 (Spark, RE).

Porsche 911 Safari


Rallye 1970 (Spark, RE).

Prototype de la BRM
1962 (Spark, RE).

On aime ou pas, mais ces « Electriques » (ici 1/43e et 1/18e) sont superbes (Spark, RE).
N°244 Automodélisme 27
reportage salon nuremberg2018 1/18

Lancia Aurelia B20 Corsa 1952 (Tecnomodel).

MODEL ICON-PARAGON. Tiens donc, la


Magistrale McLaren 720 S (Tecnomodel).
marque chinoise revoit sa « ligne » de conduite :
les modèles sont en zamak… mais désormais
sans partie ouvrante. Histoire de proposer des De Tomaso Pantera GTS
modèles à des tarifs plus abordables. Des Audi (Tecnomodel).
R8 LMS et Mercedes-AMG GT3 sont à l’affiche.

Si chez NOREV, les contrats « constructeurs »


tiennent une place de plus en plus importante,
la compétition est mise en avant cette année
avec les prototypes de quelques intéressantes
Porsche 935, la suite de l’histoire Sauber
Mercedes et d’une petite sportive française
bien connue… Hélas, nombre de ces modèles Lancia Aurelia B20 Corsa Panamericana 1952
(Tecnomodel). Lotus Evora Sport GT 410 (Tecnomodel)
ne pouvaient pas être extirpés de leurs vitrines
verrouillées, d’où des angles de vues imposés.
Dommage… Porsche 934 Le Mans 1978 (Top Speed, RE). Porsche 910 (Top Speed, RE).

OTTOMOBILE. Ce fabricant puise son


inspiration aussi bien du côté des modèles de
tourisme que ceux issus de la course. En résu-
mé, il se fait fort de contenter toutes les tranches
de passionnés de miniatures au 1/18e. Ne
changeant pas une tactique qui gagne, 2018
sera tout aussi excitant que 2017. Il conviendra
de se tenir au courant des sorties des Nouveautés,
car c’est un feu d’artifice qui est annoncé !

Visiter le stand de la marque allemande ARX-05 DPI 2018 (Top Speed, RE).
SCHUCO est toujours un ravissement pour
les yeux car on sait qu’on va y découvrir des
modèles que l’on ne retrouvera nulle part ail-
leurs. Un exemple parmi tant d’autres avec une
étonnante VW Cox motorhome. Evidemment,
Schuco poursuit sa saga des VW Combi et
au chapitre des voitures modernes, prévoit de
sortir la Mercedes-Maybach Vision 6.
Cadillac DPI Sebring 2017 (Top Speed, RE).
Depuis son retour « aux affaires » dans le
monde du 1/18e, SOLIDO va poursuivre ses
efforts pour proposer des modèles intéressants, Ford LM GTE Le Mans 2016
(Top Speed, RE).
parfois avec des parties ouvrantes (les portes
notamment), à des prix très abordables. Ce
type de produits s’adresse notamment aux col-
lectionneurs qui n’ont pas, ou plus un budget
extensible… Et c’est bien si une telle « philoso-
phie » se développe et incite d’autres fabricants
à penser aux moins fortunés. Nous vous présen-
tons notamment quelques prototypes… qui vont
faire plaisir au plus grand nombre.
Acura NSX GT3 Pirelli World Challenge (Top Speed, RE).
28 Automodélisme N°244
1/18 reportage salon nuremberg2018

Ford GT (Top Speed, RE). Abarth 124 Spyder Rallye Concept (Top Speed, RE). SPARK. Comme signalé dans notre n°243
consacré essentiellement au 1/43e, le cata-
logue Spark n’est pas encore disponible et il est
donc difficile de se faire une idée très précise
du « programme des festivités ». Pour l’instant,
le plan amorcé l’an passé, en plus des concur-
rentes des dernières 24 Heures, est en cours de
finalisation. En revanche, entre les « Electriques »
et les « Thermiques », les collectionneurs ont-ils
fait leur choix ? Ce n’est pas encore vraiment
à l’ordre du jour… De la BRM championne
du monde en 1962 à la Porsche 908 du
Mans 1972, en passant par les Porsche 911
Prototype de la McLaren « Senna » (Top Speed, RE). Aston Martin Vulcan AMR (Top Speed, RE). du Safari 1970, toutes les facettes de la compé-
tition automobile sont passées en revue.

Porsche 935 Dijon 1976 (True Scale, Z). TECNOMODEL. Tant au 1/43e qu’au 1/18e,
la qualité est toujours au rendez-vous chez ce
fabricant italien, passé maître dans l’art de
commercialiser de belles œuvres en résine.
Quelques exemples en photos…

TOP SPEED. Pour les collectionneurs


exigeants, « Top Speed utilise les techniques
modernes afin de réduire les frais de dévelop-
pement et de production » est-il indiqué sur le
catalogue. Ce qui a une influence sur le prix
de vente et n’est pas pour nous déplaire. Pour
les amateurs de sports mécaniques ou de Grand
Tourisme, le choix s’annonce judicieux. Des
Cadillac DPi WTR aux Porsche 934, en pas-
sant par des Corvette C3 et Ford LM GTE,
sans omettre l’ARX-05 DPI du Team Penske, en
version présentation 2018 (dont l’aérodyna-
mique et la décoration vont évoluer, actualité
Ford GT True Scale oblige, durant l’année), les « sportifs » seront
(True Scale, Z). comblés. Pour les autres, le catalogue présentait,
par ordre alphabétique, de Abarth à Porsche,
une multitude de routières, parmi lesquelles des
Maserati, toutes très finement réalisées…

TRUE SCALE. Réutilisant un outillage déjà


connu, la firme américaine nous offre la 935 of-
ficielle des 1 000 km de Dijon en 1976. Il s’agit
d’une miniature en zamak sur laquelle tous les
Ford GT au 1/8e (True Scale, RE). ouvrants sont mobiles, mais en édition limitée
à 1 500 exemplaires. Au rayon actualité, la
Porsche 356 « Intermeccanica » speedster version routière de la Ford GT sera livrable en
du film Top Gun au 1/12e (True Scale, RE).
plusieurs couleurs et bénéficie des parties ou-
vrantes laissant voir l’intérieur et la mécanique.
La même existe également au 1/8e, en résine
cette fois. Dans le même matériau et dans la
collection d’Elégance, est annoncée une Aston
Martin DB4 GT. Clin d’œil aux amateurs de
cinéma, Le film « Top Gun » est à l’affiche avec
deux pièces au 1/12e, une 356 « Intermeccani-
ca » speedster et une Kawasaki GPZ 900 R…

N°244 Automodélisme 29
Avril 2018 Texte Jean-Louis Blaisius – Photos Christian Bedeï Focus Tourisme - 1/43
Alpine AlfA roMeo
a110 2017 NOrEV (Fr) Zamak - Réf. 517856 B.a.t 7 1954 aUtOcULt (DE) Résine - Réf. 227352 90056
Les « Alpinistes » attachés à Ce concept-car, qui semble
2 l’échelle 1/43e ne vont plus 4 tout droit échappé d’un film
jalouser les amateurs de mo- de Batman, a été présenté au
dèles au 1/18e puisque Norev Salon de Turin en 1954 et il
leur propose enfin une repro- est le second élément d’une
duction de la nouvelle A110 série de trois berlinettes
« Première Edition ». C’est aérodynamiques créées par

Autocult
une miniature fidèle, simple Franco Scaglione, styliste de
de ligne et possédant les dé- la Carrozzeria Bertone, sur des
tails de la vraie. Les phares et les feux sont bien traités tout comme les roues qui, mécaniques Alfa Romeo 1900. Par rapport à la précédente B.A.T 5, elle se fait remar-
à travers les jantes, laissent voir les disques de frein et leurs étriers décorés en quer par d’immenses ailerons qui enveloppent la poupe. On les retrouve évidemment
bleu. L’aménagement intérieur est correct. sur la miniature, comme d’ailleurs tous les détails de la vraie.

Aston MArtin BMW


DB6 Vantage 1965 Matrix (NL) Résine - Réf. MX10108-022 M4 (F82) gtS MiNichaMps (DE) Zamak - Réf. 410025220
Lancée en 1965, l’Aston La M4 GTS est la plus bru-
Martin DB6 est destinée à 4 tale, pour ne pas dire la plus 3
prendre la relève de la DB5, bestiale, de toutes les BMW
toute auréolée de son succès actuelles. Très dépouillée
commercial et de sa colla- et allégée, elle accueille un
boration avec James Bond. moteur six cylindres biturbo

Minichamps
La voiture conserve l’essen- développant 500 ch. La mi-
tiel des lignes et reçoit une Matrix niature reprend toutes les ca-
nouvelle face avant avec des ractéristiques esthétiques de
phares carénés. Matrix a choisi la version la plus sportive dénommée Vantage et la vraie, y compris le monumental aileron et les roues spécifiques. L’aménagement
animée par un moteur de 325 ch et l’a reproduite avec les qualités habituelles. intérieur est fidèle.

BorGWArD B U G At t i
B 1250 POLLMann 1951 aUtOcULt (DE) Résine - Réf. ATC02015 t 57 SC ROaDSteR CORSICa 1938 iLariO (Fr) Résine - Réf. IL111
Au début des années 1950, Cette Bugatti Type 57 portant
4 Borgward décide de s’inté- 6 le numéro de châssis 57593
resser de près au marché du a été acquise en 1938 par le
Taxi et demande au carrossier Colonel Godfrey Giles, grand
Pollmann d’étudier un véhicule admirateur de la marque de
capable d’accueillir huit passa- Molsheim. C’est son frère Eric
gers, en utilisant la base mé- qui dessine la très jolie carros-
Autocult

canique ainsi que les parties serie et la réalisation en est


Ilario

avant et arrière de la berline confiée à Corsica. La voiture,


Hansa. Deux prototypes sont construits mais le projet en reste là et on perd la trace après avoir connu plusieurs propriétaires, a été restaurée par John Mozart. La miniature
des deux prototypes. La miniature est donc particulièrement intéressante puisqu’elle est excellente dans ses formes et ses détails. Elle arbore une très belle peinture bleu
constitue le seul témoin matériel de ce projet. La réalisation est au niveau habituel. nuit, la même que celle de la vraie, qui met bien en valeur sa silhouette de roadster.

Citroën DACiA
eOLe 1985 FraNstyLE (Fr) Résine - Réf. FRAN004 DuSteR 2018 NOrEV (Fr) Zamak - Réf. 509000
Eole est un concept-car pré- Pour créer le nouveau Duster, les
senté par Citroën au Salon 4 techniciens de Dacia n’ont pas 2
de Genève en 1986 et basé choisi le chemin de la révolu-
sur une plateforrme de CX. tion mais bien davantage celui
Il est entièrement conçu par de l’évolution intelligemment
ordinateur à partir d’un des- maîtrisée. Il est proposé en deux
sin de Geoffrey Matthews. Il et quatre roues motrices, avec
Franstyle

est le résultat d’un important une multitude de motorisations,


Norev

travail aérodynamique et bé- quatre niveaux de finition et cinq


néficie d’un très faible cx. Il est aussi équipé d’une suspension hydropneumatique packs de personnalisation. Le nouveau Duster est toujours proposé à un tarif sans concurrence
qui contrôle le roulis. La miniature est fidèle et possède un aménagement intérieur et il s’offre une carrosserie redessiné, nettement plus élégante que la précédente, très bien
soigné. restituée par la miniature, d’abord réalisée pour les besoins promotionnels de son constructeur.

forD forD
COuntRY SQuIRe 1961 GOLDVarG (Us) Résine - Réf. GC003B FaIRLane 1958 GOLDVarG (Us) Résine - Réf. GC001A
La Ford Country Squire est un Pour sa seconde génération
4 break de luxe produit par Ford 4 apparue en 1957, la Ford
entre 1950 et 1991, en plu- Fairlane adopte une nouvelle
sieurs générations dérivées carrosserie plus longue, plus
chaque fois d’une berline de large et plus basse. La mi-
la gamme. Goldvarg a choisi niature la restitue fidèlement
un véhicule de la quatrième dans ses lignes et dans tous
Goldvarg

Goldvarg

génération dérivé de la nou- ses détails, comme les dis-


velle Galaxie qui se distingue crets ailerons arrière et les
en particulier par l’installation d’un tout nouveau hayon avec une vitre qui se décorations latérales. La caractéristique essentielle pour l’année-modèle 1958 se
rétracte dans la partie basse du hayon. La miniature est de très bonne facture et trouve à l’avant, avec une calandre métallisée qui occupe toute la face avant et
se situe dans les standards de finition actuels du marché. dotée de quatre phares, partagée avec la Ford Thunderbird.

Les prix étant libres, cet indice de prix n’a qu’une valeur indicative. Les zones déterminées vont de 1 à 6 selon le barème suivant :
1 jusqu’à 23 E 2 de 23 à 53 E 3 de 53 à 73 E 4 de 73 à 123 E 5 de 123 à 230 E 6 + de 230 E
Focus Tourisme - 1/43
MAzDA MAzDA
CaROL 360 1962 NOrEV (Fr) Zamak - Réf. 800631 LuCe ROtaRY COuPé 1969 NOrEV (Fr) Zamak - Réf. 800642
Voilà de quoi mettre un peu Parmi la poignée de construc-
2 d’originalité dans une vi- 2 teurs qui ont tenté de déve-
trine ! La Mazda Carol 360 lopper le moteur à piston ro-
fait partie d’une catégorie tatif inventé par Felix Wankel,
spécifiquement japonaise, Mazda est celui qui est allé le
celle des Kei-cars. Dès sa plus loin dans l’industrialisa-
parution, elle prend 67% du tion de cette mécanique et
marché, signe d’un incontes- son utilisation sur des voi-
table succès malgré un prix tures de série. La Luce se si-
Norev

Norev
élevé, justifié par des solu- tue dans un segment médian,
tions techniques de haut niveau et plutôt rares sur un si petit véhicule : coque avec une tendance vers le luxe. Elle a été fabriquée en plusieurs séries, offrant soit des
en acier très rigide, moteur quatre cylindres avec vilebrequin sur cinq paliers, motorisations conventionnelles, soit des moteurs rotatifs, avantagés au Japon par une
suspension à quatre roues indépendantes avec des barres de torsion. On retrouve fiscalité favorable. Le coupé proposé par Norev reprend une bonne partie des lignes de la
sur la miniature de Norev les lignes originales de la vraie avec notamment une berline dessinée par Giugiaro qui, alors, travaillait chez Bertone. La finition est classique.
lunette arrière inversée, comme sur la Ford Capri ou la Citroën Ami 6. La finition
est au niveau habituel. MerCeDes-Benz
MaYBaCh g 650 LanDauLet 2017 GLM (Fr) Résine - Réf. GLM207601
MAzDA Maybach est aujourd’hui de-
SaVanna RX-3 1972 NOrEV (Fr) Zamak - Réf. 800613 venu un suffixe qui, accolé au 4
La première génération de patronyme Mercedes, désigne
cette Mazda a été fabriquée 2 une version très luxueuse
de 1971 à 1978 et elle n’a d’une voiture. C’est le cas
reçu l’appellation Savanna pour ce Classe G. En conser-
que sur son marché natif, la vant une base efficace et bien
version « export » étant sim- connue, dotée de remarquables
plement appelée Mazda RX-3. capacités de franchissement et

GLM
Il est donc clair que Norev a en adoptant un moteur V12 de
spécifiquement choisi la ver- 630 ch ainsi qu’un habitacle luxueusement aménagé, ce 4x4 devient le plus cher du
Norev

sion japonaise de cette voi- monde, fabriqué en une centaine d’exemplaires seulement et évidemment destiné à
ture dotée d’un moteur rotatif Wankel. Elle est proposée en coupé et se distingue par une richissime clientèle. La miniature est d’excellente facture et elle est disponible en
sa conduite à droite et ses rétroviseurs extérieurs situés à l’extrémité des ailes avant. deux versions, avec capote baissée ou levée.
MerCeDes-Benz MerCeDes-Benz
770 K gROSSeR CaB D (W07) 1938 Matrix (NL) Résine - 680 S RennSPORt SInDeLFIngen SPIDeR 1927 iLariO
Réf. MX41302-101 (Fr) Résine - Réf. IL43118
4 Ce superbe cabriolet type D, 6 Avec cette miniature, Ilario
désignation utilisée par Merce- offre aux amateurs la par-
des pour les versions à quatre faite reproduction de l’une
places, est établi sur un châs- des plus célèbres Merce-
sis 770 K de la première série. des-Benz d’avant-guerre et
Il est animé par un moteur l’une des rares survivantes
huit cylindres en ligne de 7 655 de cette fabuleuse époque.
Ilario
Matrix

cm3. Malgré ses dimensions Cette 680 S a remporté la


imposantes, il affiche une al- victoire le 18 juin 1927 au
lure assez sportive que l’on retrouve sur la miniature qui bénéficie d’une remarquable Nurburgring, pilotée par Rudolf Caracciola. La finesse de la reproduction est ex-
finition. Les roues dotées de rayons en métal photodécoupé font partie de ses qualités. ceptionnelle et ne peut que renforcer la réputation d’Ilario auprès des amateurs.
MerCUrY r e n A U lt
MOntCLaIR 1956 GOLDVarG (Us) Résine - Réf. GC002A DuSteR OROCh 2016 SILVeR NOrEV (Fr) Zamak - Réf. 511316
L’appellation Montclair fait Développé sur la base du
son apparition chez Mercury 4 Dacia Duster, le Renault 2
en 1955 pour s’appliquer à Duster Oroch est réservé
des voitures situées dans le au marché sud-américain.
haut de gamme, au moins Il est l’unique pick-up
jusqu’au lancement en 1957 à double cabine, quatre
de la Turnpike Cruiser. C’est portes et cinq places sur
là que se situe la miniature ce segment de marché et
Goldvarg

de Goldvarg qui se distingue, la miniature présente donc


comme la vraie, par une pein- un réel intérêt, et pas seu-
ture bicolore et une surabondance de chrome. L’aménagement intérieur, bien visible lement pour les amateurs d’exotisme. La réalisation est de bonne facture, avec des
puisque ce cabriolet est livré avec la capote baissée, et d’un très bon réalisme. détails et un intérieur réalistes.
porsCHe r e n A U lt
914 heuLIeZ MuRene 1970 aUtOcULt (DE) Résine - Réf. ATC06012 aLaSKan 2017 NOrEV (Fr) Zamak - Réf. 518398
Dès le lancement de la VW-Por- Pour son entrée dans le
4 sche 914, Jacques Cooper, alors 2
monde des pick-up, Renault
styliste chez Brissoneau et lotz, n’a pas eu de grands efforts
est convaincu qu’elle mérite à faire : il a puisé dans le
une carrosserie plus élégante. catalogue de son partenaire
Le projet s’élabore mais l’entre- Nissan et l’Alaskan n’est rien
prise doit l’abandonner pour des d’autre qu’un Navara simple-
raisons financières. Il est alors ment doté d’une nouvelle
Autocult

repris par Heuliez qui présente face avant. Le véhicule af-


ce concept-car au Salon de Paris fiche des dimensions impo-
en septembre 1970. Devant le peu d’enthousiasme du public, de Volkswagen et de Porsche, santes et il est produit dans l’usine Nissan de Barcelone, comme d’ailleurs le
Heuliez décide de ne pas passer à la production en série et la 914 Murène reste un exemplaire Mercedes-Benz Classe X lui aussi dérivé du Navara. C’est un bon choix puisque le
unique. La miniature est fidèle et illustre bien le style de l’époque, avec une carrosserie Navara constitue la référence du marché. Au 1/43e, la miniature peut revendiquer
bicolore, des couleurs voyantes et des arêtes assez vives. une très bonne fidélité et une finition conforme à l’attente des collectionneurs.

N°244 avril 2018 31


News 1/43 Texte Alan Geslin - Benoît Sayze
Photos Christian Bedeï

ALFA ROMEO ALFA ROMEO ALPINE


T33/2 T33/2 A 211
SPARK (CN) Résine – Réf. S4369 SPARK (CN) Résine – Réf. S4371 SPARK (CN) Résine – Réf. SF113

3 3 3

Au Mans 1968, cette auto du team belge VDS, La seconde Alfa deux litres de l’écurie Belge VDS Malgré les apparences, cette Alpine abritait
confiée à T. Pilette-R. Slotemaker, était munie (équipage, S. Trosch-K. Von Wendt) sera la première le fameux moteur 3 L mis au point par Amédée
d’extensions d’ailes avant rivetées et de bavettes, à abandonner au bout de deux heures au Mans 1968, Gordini, d’où cette appellation A 211. M. Bianchi-
ce qui qui la différenciait des Alfa officielles. Elle le moteur étant cette fois en cause. Mêmes remarques H. Grandsire terminaient septièmes des 1 000 km
abandonnera à la neuvième heure (transmission). que pour la n°37 en ce qui concerne la carosserie. de Paris en 1967.
ARROWS ASTON MARTIN AUDI
FORD A2 DB3 S R8 LMS
TAMEO (IT) Zamak – Kit – Réf. TMB048 SPARK (CN) Résine – Réf. S2437 SPARK (CN) Résine – Réf. SG297

4 3 3
KIT
Tameo

Surnommée le « tube à cigare roulant », l’Arrows A2 Au Mans 1954, malgré ses couleurs, cette DB3 S, En 2017, 45e édition des 24 H de Nurburgring
présentait un look accrocheur mais les performances pilotée par Paul Frère et Carroll Shelby, était une remportée par la R8 LMS de l’équipe de Wolfgang
sportives n’étaient pas au rendez-vous pendant la voiture officielle. Elle abandonnait à la onzième Land, confiée à de Phillippi-Mies-Winkelhock-Van
saison 1979. Lors du GP d’Allemagne, Riccardo heure, victime d’une faiblesse de son train avant. der Linde. Une victoire compliquée (souci
Patrese abandonnait sur crevaison. de capteur électronique et météo capricieuse)…
BENETTON CITROËN FERRARI
B195 C3 WRC 250 LM SPIDER
SPARK (CN) Résine – Réf. S4776 SPARK (CN) Résine – Réf. S5155 BEST (IT) Zamak – Réf. BEST9700

3 3 3
Best

1995, année faste pour le team Benetton-Renault Le championnat WRC a connu un grand Suite à un accident, cette 250 LM a été transformée
avec les titres Constructeurs et Pilotes avec Michael changement technique en 2017. Un bon point pour en spider par son propriétaire. Ainsi modifiée, Heini
Schumacher. Au GP d’Allemagne, 8e manche sur 17, les collectionneurs ! Balle neuve donc, notamment Walter terminait 5e au général (et 1er de classe 2 L) à
son équipier Johnny Herbert obtenait la victoire sur avec la Citroën C3 WRC, ici celle de Meeke-Nagle au la course de Pernis von Tirol Innsbruck 1965.
la n°2. Rallye Monte-Carlo 2017 (abandon suite touchette). Nous reparlerons très vite en détail de cette auto.
FERRARI FORD HILL
860 MONZA FIESTA RS WRC GH1
ART MODEL (IT) Zamak – Réf. ART 383 SPARK (CN) Résine – Réf. S5154 SPARK (CN) Résine – Réf. S5671

3 3 3
Art

365 partants et 182 classés au Mille Miglia 1956, Mainmise sans partage de Ogier et Ingrassia sur le Créateur de sa propre écurie pour la saison 1973,
avec deux équipes usine bien représentées, Maserati Rallye Monte-Carlo. L’édition 2017 ne leur a pas Graham Hill construit ensuite sa propre voiture
et Ferrari. Avec sa 860 Monza (châssis no 0602), échappée, preuve que la nouvelle Fiesta RS était bien pour celle de 1975, la GH1… qu’il ne pilotera
Luigi Musso terminait à la troisième place. Carton née. Impeccable traitement de la part de Spark pour jamais. Au GP d’Italie, Rolf Stommelen doit
plein pour Ferrari (cinq premières places )! cette nouvelle WRC. D’autres versions suivront. abandonner (vibrations).
LANCIA LOTUS M AT R A
FULVIA F&M SPECIAL HF FORD 80 MS 10
BEST (IT) Résine – Réf. BEST9698 TAMEO (IT) Zamak – Kit- Réf. TMB052 SPARK (CN) Résine – Réf. S5380
3 3
KIT

4
Best

Pour la saison 1979, changement de sponsor


GP d’Allemagne 1968 : 2e victoire de la saison pour
Cette étonnante barquette a participé à la Targa pour le champion Constructeurs en titre, Lotus,
Florio 1969. A bord de cette Lancia Fulvia F&M avec l’arrivée de Martini. Mais la Lotus 80 sera Jackie Stewart et son employeur, Matra, après les
Spécial HF, n°238, l’équipage composé de Munari et décevante. Au GP d’Espagne, Mario Andretti ne Pays-Bas. Le duel entre les ex-coéquipiers BRM, Hill
Aaltonen a terminé à une superbe 9e place au géné- pourra pas faire mieux que 3e . (Lotus), le futur champion du monde et Stewart
ral. Un « collector » en résine ! (Matra), vice champion, était bien lancé !

32 N°244 avril 2018


Texte Alan Geslin - Benoît Sayze
Photos Christian Bedeï News 1/43
MERCEDES-BENZ ONROAK PEUGEOT
AMG GT3 NISSAN DPI 2008 DKR
SPARK (CN) Résine – Réf. US029 SPARK (CN) Résine – Réf. US024 SPARK (CN) Résine – Réf. S5618

3 3 3

Equipage on ne peut plus international que celui En sixième position au départ des 24 H de Daytona Pilote de rallye au Moyen-Orient sur Mitsubishi
de la Mercedes no 33 du Riley Motorsport-Team 2017, la belle verte et noire de Scott Sharp-Ryan Lancer et Subaru Impreza, Khalid Al Qassimi tente
AMG avec Ben Keating, Jeroen Bleekemolen, Mario Dalziel et Pipo Derani termine au pied du podium, sa chance en rallye-raid lors du Dakar 2017 à bord
Farnbacher et Adam Christodoulou, vingtièmes à trois tours des vainqueurs. d’une Peugeot 2008 DKR privée, ex PH. Sport.
aux 24 H de Dayona 2017. Le représentant d’Abu Dhabi abandonnera.
PEUGEOT PORSCHE PORSCHE
3008 DKR 997 GT CUP 917
SPARK (CN) Résine – Réf. S5610 ACCRO MINI 43 (FR) Résine SPARK (CN) Résine – Réf. 43SE71

3 3 3
KIT
Accro Mini 43

Au Dakar 2017, triplé gagnant pour Peugeot avec Pilote Espoir Echappement 2010, Anthony Cosson Victime d’une touchette au début des 12 H de
son nouveau 3008 DKR à carrosserie largement prépare des Porsche et les pilote aussi avec talent, Sebring 1971, la 917 du Martini Racing refaisait
revue et roues de secours placées latéralement. telle cette 997 GT Cup, 3e au Rallye cœur de France ensuite son retard, profitant aussi des ennuis de la
Victoire de Peterhansel, 3e place pour Despres et 2017. Les décalcomanies de ce très beau kit sont dues concurrence. Elle se retrouvait en tête au bout de
belle 2e place pour Loeb-Elena avec le n°309. à Virages. sept heures, et ne la quittait plus.
PORSCHE PORSCHE PORSCHE
550 RS 550 RS 935
BEST (IT) Zamak – Réf. BEST9701 BEST (IT) Zamak – Réf. BEST9695B SPARK (CN) Résine – Réf. S5092
3 3 3
Best

Quatre Porsche officielles aux quatre premières La pluie s’étant invitée pendant plus de la moitié Treizième place au général, à 38 tours des
places de l’édition 1959 de la Targa Florio, dont la de la course, le résultat de cette 550 RS n’en est vainqueurs, pour la « fausse » K3 du Kremer Racing,
550 RS n°118 de Mahle-Strähle-Linge, qui terminait que plus remarquable. Carel Godin de Beaufort et pilotée par Axel Plankenhorn-Philippe Gurdjian-
sur la deuxième marche du podium. Herbert Linge terminaient à la cinquième place du John Winter lors des très arrosées 24 H du Mans
classement général aux 24 H du Mans 1958. 1979.
PORSCHE PORSCHE PORSCHE
934/5 997 GT3 RS 996 GT3 RS
SPARK (CN) Résine – Réf. US023 SPARK (CN) Résine – Réf. SF115 SPARK (CN) Résine – Réf. S5515
3 3 3

Sixième sur la grille de départ, Hurley Haywood 20e au général, Romain Dumas et Patrick Chiappe Aux 24 H du Mans 2002, Romain Dumas-Sacha
concluait de belle manière la saison IMSA 1977 en ont remporté le classement RGT au Tour de Corse Maassen et Jörg Bergmeister manqueront de peu
remportant les 250 Miles de Daytona, courues le 27 2017. Un très beau modèle à la décoration soignée de remporter le classement GT, terminant à la
novembre, sur une auto engagée par Bob Hagestad. mais en série limitée (500 exemplaires). deuxième place, et dix-septièmes au général. La
décoration « dents de requin » est très réussie !
PORSCHE RENAULT SUNBEAM
911 RSR R.S. 17 TIGER
SPARK (CN) Résine – Réf. S5833 MINICHAMPS (DE) Résine – Réf. 417170030 SPARK (CN) Résine – Réf. S4060

3 3 3

Malgré les modifications apportées à la 911 RSR pour Après la saison 2016 catastrophique pour l’écurie Un tigre dans la neige ? C’est en effet ce qui est
les 24 H du Mans 2017, les deux GT allemandes ne française, la rédistribution des cartes techniques pour arrivé lors du Rallye Monte-Carlo 1965 pour la
pouvaient que se maintenir aux avant-postes, sans 2017 donnait espoir à la marque au losange. En vain, Sunbeam Tiger n°103 de Andrew Cowan-Robin
pouvoir faire mieux. La rescapée n°91 terminait 20e avec la RS 17. Le GP d’Australie donnait le triste ton, avec Turvey, 11e au général. Leurs équipiers Peter
au général et 4e en LM GTE Pro. notamment l’abandon (freins) de l’Anglais Jolyon Palmer. Harper-Ian Hall, sur la n°107, terminaient 4e .

N°244 avril 2018 33


Focus - 1/18 et 1/24 Texte Jean-Louis Blaisius - Photos Christian Bedeï

AbArth
5 124 Spider 2016
Top Speed (US) Résine – 1/18 - Réf. TS0078
Les amateurs de voitures italiennes vont accueillir cette miniature avec des
applaudissements, même si cette 124 Abarth doit beaucoup à la
Mazda MX-5. Retravaillée sur le plan esthétique et dotée d’une
mécanique turbo brillante et très vive, déjà vue sur la
Mito Quadrifoglio Verde mais délivrant ici 170 ch, cette
espiègle et mutine fille du sud n’usurpe pas le blason
frappé du scorpion qui orne son capot et ses flancs.
La miniature est d’une très bonne qualité, alliant la
fidélité des lignes à une très bonne finition.
Speed
Top

bMW
e34 M5
5 oTToMoBILe (FR) Résine – 1/18 - Réf. OT690
Apparue en 1988, cette seconde génération de M5 se présente comme
une continuation de la première. Elle emprunte évidemment son châssis
AlfA et sa carrosserie à la 535i et reçoit un moteur six cylindres 24 soupapes
roMeo de 3 535 cm3 dont la puissance est portée à 315 ch. Sur le plan du style,
Giulia Veloce élément le plus important pour la miniature, la voiture reste très sobre
et ne se distingue que par ses élargisseurs d’ailes, ses bas de caisse et
2016 ses boucliers spécifiques qui demeurent très discrets. La couleur noire
BBR (IT) Résine – 1/18 - Réf. BBRC1829
vient ajouter à cette discré-
Avec la Giulia Veloce, Alfa Romeo renoue
tion une touche de chic
avec sa tradition de sport et de grand tou-
et d’élégance.
risme. Une vocation que la firme milanaise avait un
peu perdu de vue ces dernières années et livre une voiture qui est maintenant
considérée comme la plus réussie de son segment. Elle est très proche de la
version Quadrifoglio et on retrouve sur la miniature de BBR tout ce qui fait le
charme de la vraie. Les formes de la carrosserie sont exactes. De face, la fine
calandre triangulaire est flanquée de deux naseaux et de blocs optiques fidèles. A
l’arrière, deux sorties d’échappement sont intégrées dans le diffuseur. Les roues
enfin méritent des compliments pour leur obile
OttOm
Photos
dessin et leur réalisation qui in-
corporent évidemment les 4
disques de frein et
leurs étriers.

R
BB
tos
Pho

bMW
2000 1966
MCG (de) Zamak – 1/18 - Réf. MCG18112
Après une période difficile où la firme frôle plusieurs fois 3
la faillite, BMW change totalement de stratégie au début
des années 1960 et lance la Neue Klasse. C’est
la 1500 qui, en 1962, inaugure la
série. Elle est suivie au fil des ans
par toute une gamme de berlines.
La 2000 choisie par MCG est com-
mercialisée à partir de 1966, soit
un an après le coupé 2000 et
constitue le haut de gamme de la
Neue Klasse. La vraie est animée par un
moteur quatre cylindres en ligne de 1 990 cm3
qui développe 100 ch et lui permet d’atteindre
170 km/h en vitesse de pointe. MCG a reproduit
avec réalisme la carrosserie et tous les détails, en
particulier la calandre qui, parmi toutes les berlines de la Neue
Klasse, est la seule à être dotée de phares rectangulaires.

34 N°244 avril 2018


Focus - 1/18 et 1/24
brAbUS
850
GT SpIRIT (FR) Résine – 1/18 - Réf. GT194
Voici sans doute le cabriolet à quatre places le plus puissant et le plus rapide du monde. Le 850 6.0 biturbo cabrio est développé par Brabus sur la base de la Merce-
des-Benz S 63 et reçoit diverses améliorations esthétiques et mécaniques. Pour ces dernières, qui ne sont pas visibles sur la miniature qui ne possède aucun élément
ouvrant, on évoquera seulement l’augmentation de la cylindrée du moteur V8 qui passe à 5 912 cm3 et qui reçoit deux turbos Brabus. Sa puissance atteint 850 ch. La
carrosserie est modifiée avec plusieurs éléments aérodynamiques en carbone parfaitement reproduits par GT Spirit. Cela concerne notamment la face avant redessinée avec
de larges entrées d’air, les portes et la poupe, qui reçoit un discret aileron et un diffuseur. Les roues de 21 pouces Platinum Edition
4 en alliage forgé sont aussi belles au 1/18e que dans la réalité. L’aménage-
ment intérieur est d’un excellent réalisme
et évoque bien les maté-
riaux utilisés dans
la réalité comme le
cuir, le carbone et
l’aluminium.

T Spirit
Photos G

De toMASo
3 CItroeN 5 pantera Gt5 1982
TeCnoModeL (IT) Résine – 1/18 – Réf. TM18-105
2 cV 6 1972 Dans l’histoire de la petite firme créée en 1959 à Modène par Alejandro de Tomaso, la Pantera semble
noReV (FR) Zamak – 1/18 - Réf. 181495
La sortie de la Dyane en 1968 fait souffrir la 2 CV et la plus aboutie et la plus intéressante. Née sous le contrôle de Ford pour remplacer la Mangusta, elle
impose à Citroën une restructuration de la gamme qui offre des performances plutôt brillantes conjuguées avec un prix de vente modéré. Malheureusement,
dorénavant s’articule autour de la 2 CV 4 équipée d’un Ford décide en 1975 de céder sa participation dans l’entreprise italienne, et de Tomaso se voit contraint
moteur de 435 cm3 et de la 2 CV 6 animée par un moteur de poursuivre son aventure en solitaire. C’est ainsi que naît en 1981 la Pantera GT5, reproduite par
de 602 cm3 quasiment semblable à celui de l’Ami 6. La Tecnomodel. La voiture conserve les lignes acérées de la Pantera classique ainsi que ses
miniature de Norev possède toutes les caractéristiques principales caractéristiques esthétiques comme les phares rétractables, mais elle re-
de la vraie et vient compléter l’histoire de la 2 CV au çoit un kit de carrosserie en polyester qui comporte des ailes élargies et
1/18e. Elle possède des portes avant ouvrantes, un ca- des marchepieds, accroissant son agressivité. Mécaniquement,
pot ouvrant et un moteur reproduit. le moteur reste le V8 Ford dont la cylindrée est ramenée à
Elle est livrée avec deux cinq litres et qui développe 275 ch. La miniature est
capotes différentes, d’excellente facture et mérite largement une
l’une ouverte et place dans toute collection consacrée aux GT.
l’autre fermée.
el
mod
ecno
tos T
Pho

ev
Nor

el
ferrArI Tecnomod
Photos
500 F2 1952
TeCnoModeL (IT) Résine – 1/18 - Réf. TM18-66
Même si elle a déjà été reproduite au 1/18e, notamment par CMC, Exoto et AR Maquettes, la Ferrari 500 F2 tente aujourd’hui la firme italienne Tecnomodel. L’im-
portance de cette voiture dans l’histoire de Ferrari et du sport automobile est telle qu’elle légitime néanmoins ce choix, d’autant plus que la miniature, proposée
en plusieurs versions, a tout pour séduire les Ferraristes et aussi quelques autres. Au 1/18e, même si la mécanique n’est pas visible, Tecnomodel livre un modèle
placé sous le signe de la réussite. Les formes sont correctes, l’habitacle est aménagé avec grand soin et la finition est sans reproche. La 500 F2 gagne, le 30
septembre 1951, la première épreuve qu’elle dispute, le GP de Modène. A partir de là, elle se construit un époustouflant palmarès aux mains des pilotes de l’écurie
officielle, Alberto Ascari, Luigi Villoresi, Piero Taruffi et Nino farina. En 1952, elle triomphe dans tous les Grands Prix, sauf à Indianapolis, et en 1953, elle fait
presque aussi bien avec sept victoires sur les neuf Grands Prix du championnat. Avec elle, Ascari remporte deux titres consécutifs de champion du monde. Tecno-
model n’a eu aucun mal à trouver, outre la version « Présentation » (réf. TM18-66A), quatre voitures intéressantes à proposer aux collectionneurs. On peut donc
placer en vitrine la n°12 gagnante à Monza en 1952 avec Ascari (réf. TM18-66B), la n°15 gagnante du GP d’Angleterre en 1952 avec Ascari (réf. TM18-66C), la
n°30 gagnante du GP de Suisse en 1952 avec Taruffi (réf. TM18-66D), et enfin la n°102 arrivée seconde au GP d’Allemagne couru au Nurburgring en 1952 avec
Giuseppe « Nino » Farina (réf. TM18-66E).

N°244 avril 2018 35


Focus - 1/18 et 1/24
ferrArI 5
500 trc 1957
TeCnoModeL (IT) Résine – 1/18 - Réf. TP18-51
Pour la saison 1956, la 500 TR fait les beaux jours de Ferrari et de ses clients auxquels dix-sept voitures
sont livrées mais les autorités sportives décident d’apporter quelques modifications au règlement pour
la saison 1957. Les voitures devront dorénavant être dotées d’un pare-brise complet et de deux portes.
Cela impose l’étude d’une nouvelle carrosserie qui, cette fois-ci, est réalisée par Pinin Farina. La voiture,
toujours animée par le quatre cylindres double arbre de 1 985 cm3 entièrement en alliage léger créé par
Aurelio Lampredi, prend l’appellation 500 TRC. Au 1/18e, elle fait l’objet d’une superbe reproduction par
Tecnomodel qui bénéficie d’une carrosserie fidèle, très bien décorée, et d’accessoires très réalistes comme
l’entourage du pare-brise en métal photodécoupé. L’habitacle est très soigneusement aménagé et les
roues à vrais rayons photodécoupés sont très satisfaisantes. Quatre versions sont disponibles : la version
« Présentation » revêtue d’une robe rouge (réf. TM18-51A) est accompagnée par la n°27 du Mans 1957,
pilotée par F. Tavano et J. Pèron qui a abandonné sur bris de moteur (réf. TM18-51B), la n°28 du Mans
1957, pilotée par L. Bianchi et arrivée 7e au classement général (réf. TM18-51C) et enfin la n°19 des
1 000 km du Nurburgring 1957, qui obtient la 7e place
(réf. TM18-51D).

forD
3 MG 3
Sierra rS coSworth 1986
noReV (FR) Zamak – 1/18 - Réf. 182770 MG a MKi a1500 1957
Présentée au Salon de Genève en mars 1985, la Ford Sierra RS Cosworth provoque un TRIpLe 9 (nL) Zamak – 1/18 - Réf. T9-1800160
véritable choc dans le monde sportif en associant le nom d’un grand constructeur gé- Triple 9 semble avoir choisi de développer sa gamme de modèles au 1/18e en
néraliste à celui d’un brillant concepteur de mécaniques de course. Née pour la piste faisant preuve d’un grand éclectisme, puisqu’après un Toyota Land Cruiser,
après l’arrêt du Groupe B, la voiture va s’épanouir en rallyes et elle va être produite c’est une intéressante MG A MKI qui voit le jour. Réalisée avec fidélité,
à 5 545 exemplaires. L’âme de cette voiture, c’est bien sûr son moteur 2 litres qui, elle se distingue par une finition soignée, un habitacle très correctement
malheureusement, n’est pas reproduit sur la miniature proposée par Norev, puisqu’elle aménagé et des roues à rayons d’une bonne finesse. Les portes s’ouvrent
n’est dotée d’aucun élément ouvrant. Equipé d’un turbocompresseur Garrett T3, il et même si les charnières sont en zamak, il faut apprécier cet effort de
développe 204 ch et entraîne la voiture à plus de 230 km/h. Extérieurement, la Triple 9 à une époque où la mode est aux modèles « tout fermés »
miniature affiche le même look agressif que la vraie, avec en particulier un im-
pressionnant aileron arrière, bien dans l’esprit sportif des
années 1980. L’aménagement intérieur est fidèle
et aussi décevant que le vrai, puisque seuls
les sièges avant Recaro parviennent
à rehausser un ensemble in-
changé par rapport à la
Sierra de base. Les roues
sont traitées avec finesse Triple 9
et réalisme.

PorSChe
356a coupe 1955
BBR (IT) Résine – 1/18 - Réf. BBRC1820
BBR privilégie dans sa gamme les GT italiennes, mais ce fabricant est aussi capable de jeter son dévolu sur quelques voitures « étrangères » particulièrement inté-
ressantes. Et lorsque l’on accouple le nom de BBR à celui de Porsche, on a toutes les chances de se retrouver face à un vrai petit chef d’œuvre ! C’est bien ce qui
se passe avec cette 356 A coupé de 1955, qui se situe aux origines de la marque allemande. Outre le respect parfait des formes et une qualité de peinture dont la
réputation n’est plus à faire, il faut ajouter à son crédit des détails d’une excellente finesse. Cela concerne par exemple les monogrammes en métal photodécoupé,
les blasons, les essuie-glaces, le volant et tous les instruments du tableau de bord. A l’arrière, quelques
éléments du moteur sont visibles à travers la grille en métal
photodécoupé installée sur le capot.

6 Pho
tos
BB
R

36 N°244 avril 2018


Focus - 1/18 et 1/24
r e N A U lt
5 turbo
SoLIdo (FR) Zamak – 1/18 - Réf. S1801302 4
Née chez un autre fabricant, cette R5 Turbo entame
une nouvelle carrière chez Solido. Elle ne présente au-
cune modification par rapport à la version précédente
et conserve les portes, capot et hayon ouvrants. Ces
éléments ouvrants constituent aujourd’hui une carac-
téristique plutôt rare et les collectionneurs qui, dans le Photos OttO
mobile
passé, n’ont pu acquérir ce modèle seront sans doute
heureux de pouvoir placer dans leurs vitrines cette
sympathique R5 Turbo.

2 r e N A U lt
r 14 tS 1983
oTToMoBILe (FR) Résine – 1/18 Réf. OT712
En 1983, la R 14 cesse définitivement sa carrière. Pourtant, la voiture est encore jeune puisqu’elle a été
lancée en 1976 mais elle est loin d’avoir rencontré le succès commercial escompté. Sa ligne que l’on
retrouve bien sur la miniature d’OttOmobile a déplu à de nombreux automobilistes et a occulté ses réelles
qualités dynamiques. A cela s’est ajoutée une désastreuse campagne publicitaire qui, en comparant la
voiture à une poire, n’a pas relancé les ventes et a au contraire précipité sa chute. La miniature reproduit
une version TS lancée en 1979, motorisée par un quatre cylindres de 1 360 cm3 fabriqué par la Française
de Mécanique et abondamment utilisé par le groupe PSA.

Photos MCG

VolkSWAGeN
1500 S (typ 3)1963
MCG (de) Zamak – 1/18 - Réf. MCG18089
Destinée à remplacer la vénérable 1200 Coccinelle, la Volkswagen 1500 voit le jour en 1963 mais tout en revendiquant le titre de véritable nouveauté, elle doit en
fait beaucoup à sa devancière. Son architecture mécanique, composée d’une plate-forme avec quatre roues indépendantes et d’un moteur quatre cylindres à plat
refroidi par air en porte-à-faux arrière, n’a rien d’innovante. C’est dans la carrosserie qu’il faut rechercher une touche de modernité, bien qu’elle soit d’un parfait
classicisme. Ses formes sont bien rendues sur la miniature de MCG qui bénéficie d’une bonne finition autant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

VolkSWAGeN
3
GolF i cabriolet bel air 1992
noReV (FR) Zamak – 1/18 - Réf. 188404
Alors que la Golf I cède sa place à la Golf II, le cabriolet poursuit vaillamment sa
carrière et fait notamment l’objet de séries spéciales comme la « Bel Air » reproduite
par Norev. La voiture reçoit le kit carrosserie de Karmann qui, avec des gros
boucliers avant et arrière, des élargisseurs d’ailes et des marchepieds,
gagne en volume. La peinture bicolore, bien restituée sur la miniature,
lui donne une allure luxueuse. Les roues et l’aménagement intérieur
sont bien traités.

Photo
s Nore
v

N°244 avril 2018 37


LA CITROËN DS AU 1/18
s
thème

A u p a y
TexTe
Jean-Louis BLaisius
PhoTos
ConsTruCTeurs
des d é e s s e s

1956. Par Norev, Citroën


DS 19 millésime 1956,
présentée à l’échelle 1
au Salon de Paris
en octobre 1955.

1959. Norev
toujours avec
cette autre
version de
Citroën DS 19.

Au milieu du siècle dernier, une jeune déesse décide de quitter l’Olympe


automobile pour venir partager sa vie avec les humains. Sans doute par modestie,
elle se nomme simplement « DS » et s’habille d’une robe sobre et élégante, avec
pour toute parure un double chevron. C’est le début d’une passionnante légende,
racontée aujourd’hui par quelques miniatures au 1/18e…

L
’événement a lieu en octobre 1955 et cette voiture marque une date historique.
c’est peu de dire qu’il est impatiem- Voiture d’ingénieurs, elle innove dans tous En avancE sur son tEmps
ment attendu. Rarement une auto- les domaines et se caractérise par l’omnipré- Pour habiller la DS qui semble venir d’un
mobile aura autant fait parler d’elle sence de l’hydraulique qui intervient dans la autre monde et qui s’apprête à conquérir la
avant même sa présentation, à cause sans suspension, la boîte de vitesses, la direction France, Citroën mise encore sur l’innovation.
doute des multiples péripéties qui ont émaillé et le freinage. Ce système complexe est ali- Autant à l’extérieur qu’à l’intérieur, la DS
sa gestation : courses-poursuites entre es- menté par une centrale à très haute pression ne va ressembler à rien de connu, laissant
sayeurs de Citroën et journalistes, photos- avec pompe, réservoir et répartiteur. Seule quasiment sans voix tous les visiteurs du
espions, révélations « fracassantes » effectuées ombre au tableau, l’installation sous son Salon de Paris. Plus de soixante ans plus tard,
par un grand journal spécialisé, plainte du capot d’un moteur quatre cylindres de les collectionneurs peuvent revivre cette
constructeur qui saisit la justice, perquisition 1 911 cm3 hérité de la Traction et simplement émotion du premier jour avec la très belle
au siège du journal… Bref, une série d’aventures doté d’une nouvelle culasse pour développer miniature proposée par Norev. Décorée en
rocambolesques qu’aucun auteur de « polars » 75 ch. Au fil des années, sa cylindrée va pas- Champagne avec toit aubergine, elle repro-
à succès n’aurait osé imaginer ! Attraction ser à 2 litres, puis 2,1 et 2,3 litres, donnant duit l’une des trois voitures exposées sous la
essentielle du Salon de Paris, la nouvelle naissance aux DS 20, 21 et 23. En 1956, l’ID 19 nef du Grand Palais et elle restitue sans au-
création du Quai de Javel va au-delà de vient épauler la DS en conservant le même cune faute la silhouette fuselée imaginée par
tout ce que quelques indiscrétions avaient aspect extérieur et la même suspension, mais Flaminio Bertoni. Tous les éléments qui ont
laissé entrevoir et rapidement, tout le monde en recourant à des solutions techniques plus étonné le public sont bien là, comme le long
prend conscience du fait que la naissance de classiques pour tout le reste. capot terminé par une très fine calandre, la

38 Automodélisme N°244
1961. Citroën DS 19 cabriolet Royal Blue Chapron Norev.
1961-1967. Citroën DS 19 Sahara Grey Gold Norev.

1963. Solido
a produit cette
Citroën DS 19
grise.

1963. Citroen DS
19 Présidentielle
Solido.

1963. Citroën
DS 19 noire Solido.

vaste lunette panoramique et les étranges dèle 1963, année judicieusement choisie par la partie avant et qui consiste à installer
cornets au sommet des panneaux de custode Solido pour livrer un modèle qui, pendant quatre phares carénés. Outre l’efficacité
abritant les clignotants arrière, la sortie longtemps, fut le seul disponible au 1/18e. aérodynamique nettement améliorée, ce
d’échappement central en « queue de Critiqué pour une inexactitude de ligne à nouveau dessin parachève avec élégance le
carpe ». Selon la mode de l’époque, les pneus l’arrière du pavillon, il présente néanmoins concept initial et la voiture trouve sa forme
sont à flancs blancs. A l’intérieur, tout y est, les caractéristiques particulières de la vraie, définitive. A l’échelle 1/18e, deux miniatures
depuis les confortables sièges à l’apparence avec un avant redessiné incorporant un nou- restituent cette évolution et elles le font
toute moelleuse jusqu’au tableau de bord veau pare-chocs doté de butoirs en caout- d’une manière particulièrement intéressante
étonnamment sculpté en passant par le volant chouc et une jupe inférieure accolée à la puisqu’elles reproduisent des voitures qui se
monobranche. La DS 19 rencontre situent à deux niveaux différents de
un succès immédiat et dès le pre-
mier jour du Salon, plus de dix mille
V ’
enue d un autre monde et ne ressem la gamme D, l’une datant de 1972 -
et l’autre de 1973. La première
exemplaires sont commandés. Elle blant à rien de connu la , ds 19 porte la signature de Solido et re-
est tellement originale et en avance produit une D Spécial, apparue au
sur son temps qu’elle ne reçoit, au
laisse quasiment sans Voix tous les catalogue en 1970 pour remplacer
cours de ses premières années de Visiteurs du s alon de aris en P 1955 les ID 19 Luxe et Confort. C’est donc
production, aucune modification de une voiture de « bas de gamme » à
style, permettant ainsi à Norev de proposer caisse. Les portes avant s’ouvrent, le volant la finition assez spartiate, privilégiant le plas-
une version 1959 qui ne se distingue que par actionne la direction et un système permet tique et le skaï. Solido a évidemment réalisé
sa couleur bleu clair et ses pneus entière- de faire varier la garde au sol. Solido va un tout nouvel outillage et la carrosserie en
ment noirs. Ces deux modèles ne possèdent commercialiser ce modèle pendant plusieurs zamak est cette fois-ci d’une grande fidélité,
aucun élément ouvrant. Au Salon de Paris, années en diverses couleurs et il sera même y compris dans la couleur choisie. Elle est en
en octobre 1962, la DS va recevoir sa première livré dans une série « presse ». En septembre effet peinte en bleu Lagune ou en rouge
modification de carrosserie significative qui 1967, les DS et ID reçoivent une importante Massena avec un toit blanc Meije. Les détails
concerne donc les véhicules de l’année-mo- modification de style qui concerne toujours sont traités avec beaucoup de réalisme et

N°244 Automodélisme 39
thème LA CITROËN DS AU 1/18
1964. Citroën
DS 19 Le Dandy
Chapron Métal 18.

1966. Citroën DS 19
1966. Citroën DS 19 cabriolet Sun Star. convertible Sun Star.

1968. Citroën DS 21
Le Léman Métal 18.

1968. Citroën DS 21
Palm Beach Métal 18.

l’on retrouve de petits enjoliveurs de roues occupe, en de nombreux exemplaires, les


métallisés et des cornets de clignotants rouge garages de l’Elysée et beaucoup de Français
sombre. Les portes avant s’ouvrent et l’inté- conservent encore le souvenir des très longs
rieur est bien aménagé. Globalement, la mi- cortèges de DS sillonnant les routes de l’Hexa-
niature évoque bien la nature très modeste gone lors des multiples voyages officiels du par Solido
de la D Spécial qui tranche radicalement avec chef de l’Etat. Elle adopte alors des tenues et possédant un fanion tricolore sur
le luxe ostentatoire de la DS 23 Pallas propo- beaucoup plus discrètes que les robes verte, l’aile avant gauche et un toit ouvrant en
sée par Norev. La miniature est superbe, aussi aubergine ou champagne disponibles dans le toile, en position ouverte. Cet accessoire
flamboyante que la vraie avec une fini- permettait au chef de l’Etat, lors des
tion très soignée. Les portes avant s i la ds 19 ’ n a Pas fait école , traversées de villes ou villages, de se
s’ouvrent et laissent voir un intérieur dresser et saluer la foule amassée sur
qui n’a rien à envier au vrai. En ouvrant elle demeure une création unique ,
les trottoirs. Néanmoins, un détail lié
le capot, on peut apprécier une bonne à la forme même de la DS, la gêne dans
notamment en matière de style
reproduction du moteur installé en po- son rôle de « voiture de maître ». Il
sition très reculée, laissant ainsi de la place catalogue. Le noir devient la couleur stan- s’agit de la faible hauteur de son toit à
pour loger la roue de secours. dard, donnant à la voiture, quelle que soit l’arrière, imposée par sa ligne aérodyna-
l’année-modèle considérée, quels que soient mique, qui rend l’accès à l’habitacle peu aisé.
officiEllEs Et statutairEs aussi le type et la finition, une majesté toute Pour y remédier, le carrossier Henri Chapron
Dès le début de sa commercialisation, la particulière. Cela se vérifie avec les minia- va concevoir, en 1969, une nouvelle berline
DS 19 séduit les ministères, les administra- tures produites par Norev et Solido, en séries qui prend l’appellation « Lorraine ». Si l’avant
tions, les grandes entreprises qui, rapide- normales ou spéciales. Ce sont des classiques reste celui de la DS d’origine, la partie arrière
ment, en font la voiture de fonction idéale. DS 19 et 23 simplement peintes en noir, mais fait l’objet d’un tout nouveau dessin, avec
Voiture préférée du général De Gaulle, elle il faut ajouter une DS 19 Présidentielle créée des formes très rectangulaires et des lignes
40 Automodélisme N°244
L’utiLe et L’agréabLe
Si elle s’est plutôt sentie à l’aise dans l’univers du luxe, la DS ou plus souvent l’ID a su
aussi se rendre utile comme en témoignent les versions « Police » parisienne et Taxi
reproduites par Solido. Ces deux modèles conservent les caractéristiques de base et ne se
distinguent que par leur décoration. En septembre 1959, Citroën se décide à commercialiser
une version break pour offrir un véhicule pratique pour les familles et les artisans, tout
en conservant toutes les caractéristiques techniques de la berline DS. Esthétiquement très
réussi, il existe au 1/18e chez Norev qui, en fait, propose deux miniatures reproduisant un
break DS 19 et un break DS 21. La différence concerne évidemment le traitement de la face
1969. Citroën avant, recevant deux phares dans un cas et quatre phares carénés dans l’autre.
DS 21 berline Citroën DS 19 Citroën DS 19
Lorraine Taxi Solido. Police Solido.
Chapron
Métal 18.

Citroën DS 19 Citroën DS 21
break Norev. break Norev.

1969. Citroën DS 21
cabriolet noir
Sun Star.

tendues. La voiture perd en homo- par mettre en place une étroite collaboration était monté sur de nombreuses DS et il agré-
généité mais prend une allure très avec l’usine elle-même pour assurer la pro- mente fort bien la face avant de la voiture.
statutaire, ce qui lui vaut d’être choisie par duction d’un superbe cabriolet qui va être Le cabriolet va suivre toutes les évolutions de
le président du Sénat Alain Poher. Elle existe diffusé à 1 365 exemplaires. Dévoilé en février la berline et en 1963, la face avant est redes-
au 1/18e grâce à Métal 18 qui livre une minia- 1961, il s’inscrit totalement dans le même sinée. C’est Sun Star qui offre cette version
ture très fidèle, dotée d’une finition soignée concept de style que la berline, avec une aux collectionneurs qui peuvent apprécier la
et de phares et feux arrière fonctionnels. silhouette très fluide qui conserve toute la justesse des lignes, le bon traitement des
Deux versions sont proposées, l’une concernant partie avant et se termine par un coffre détails et de l’aménagement intérieur. Les
la voiture d’un client classique, l’autre étant aux lignes douces. Le carrossier de Levallois portes et le capot s’ouvrent et le moteur est
celle de la présidence du Sénat. Outre la cou- reçoit notamment des soubassements rou- finement détaillé, avec des accessoires rap-
leur noire de la voiture officielle, on notera lants et des éléments de carrosserie, fabrique portés comme les fils électriques. Une version
la présence de phares additionnels situés les pièces spécifiques et assure l’assemblage. dotée de phares additionnels existe aussi.
dans le carénage avant et de rétroviseurs Au 1/18e, c’est Norev qui propose la version Apparu en 1967, le nouveau dessin de la face
extérieurs. « originelle » du cabriolet, dotée de détails avant incorporant quatre phares rend le
très réalistes. Le capot, le coffre et les portes cabriolet encore plus fluide et aérodyna-
cabriolEts, coachEs Et coupés s’ouvrent, le moteur et l’aménagement inté- mique. Sa reproduction, dotée de portes et
La berline « Lorraine » illustre bien toute la rieur sont reproduits. Des ouïes d’aération capot ouvrants, est due à Sun Star. Parallèle-
difficulté que rencontre un carrossier pour métallisées sont disposées sur les ailes avant. ment à la production en petite série du
modifier un concept de style « fermé », aussi Une capote amovible en position levée est cabriolet « usine », Chapron exerce aussi son
fort que l’est celui imaginé par Flaminio livrée avec le modèle. Cette version est com- talent sur des véhicules beaucoup plus exclu-
Bertoni, mais cela n’empêche pas Henri plétée par une autre dotée de deux phares sifs, quasiment fabriqués à l’unité sur des
Chapron de considérer la DS comme une supplémentaires logés dans deux carénages bases DS et ID. Outre la berline « Lorraine »
exceptionnelle base de travail. Il commence fuselés. Cet accessoire proposé par Chapron évoquée plus haut, son offre évolue au cours
N°244 Automodélisme 41
thème LA CITROËN DS AU 1/18
en piste !
A sa naissance, rien ne prédispose la DS à briller en compétition. Elle est trop grande, trop lourde, pas assez puissante, pas assez
rapide et techniquement trop compliquée ! Pourtant, elle possède, avec son extraordinaire suspension, un formidable atout qui va lui
permettre de devenir, en compagnie de l’ID, une redoutable voiture de rallye. Une première victoire en 1959 au Rallye Monte-Carlo
avec Pierre Coltelloni, Pierre Alexandre et Claude Desrosiers va convaincre Citroën de lancer un vrai programme de compétition sous
la direction de René Cotton et la DS va se constituer un enviable palmarès à l’intérieur duquel on ne retiendra ici que l’année 1963.
Cette année-là, la DS domine de manière absolue le monde des rallyes avec la victoire au Rallye Lyon-Charbonnières, au Rallye
Liège-Sofia-Liège Marathon, à la Coupe des Alpes, aux Routes du Nord, au Tour de Corse et au Rallye du Mont Blanc. Au Rallye
Monte-Carlo, cinq DS se classent parmi les dix premiers et Toivonen occupe la seconde place au volant d’une DS bleue portant le nu-
Une Solido rare, la DS n°233 de Toivonen, 2e au Rallye méro 233. Solido l’a reproduite au 1/18e avec des plaques de rallye et des numéros exacts, et elle est, pour l’instant, la seule minia-
Monte-Carlo 1963. ture au 1/18e permettant d’évoquer dans une vitrine les exploits sportifs de la DS !

1972. Citroën D
Spécial par Solido.

1973. Citroën DS 23 Pallas rouge par Norev. 1973. Citroën DS 23 Pallas noire Norev.

du temps en fonction des transformations de qu’il fabrique pour le compte de la firme de d’Henri Chapron sur bases DS 19 et 21. Réalisée
la DS mais les trois modèles reproduits par Javel, Chapron décide de commercialiser sa en zamak, la miniature de Métal 18 retrace
Métal 18 constituent un choix judicieux et re- propre version qui prend la dénomination fidèlement les lignes fluides de la vraie
présentatif. Il s’agit d’un coupé, d’un cabrio- « Palm Beach ». Dévoilé au Salon de Paris voiture, dotée des grandes ailes arrière se
let et d’un coach respectivement dénommé en 1962, il est construit en 32 exemplaires terminant en discrets ailerons arrondis.
Le Dandy, Palm Beach et Le Léman. Chapron jusqu’en 1972. Métal 18 a choisi un exem- A l’avant, on retrouve la face restylée de la
crée le coupé 2+2 Le Dandy sur la base de la plaire datant de 1968 sur base de DS 21. DS correspondant à l’année-modèle 1968,
DS 19 en 1960 et Métal 18 a choisi une ver- Avant profilé, phares carénés et ailerons avec les quatre phares carénés dont deux
sion de 1964 avec des ailes arrière redessi- arrière lui donnent une silhouette originale sont réellement éclairants. Deux versions
nées en forme d’ailerons. Elles ponctuent de bien restituée sur la miniature qui dispose sont disponibles, peintes en bleu foncé ou
manière nette la carrosserie de la voiture et d’un intérieur particulièrement soigné. en champagne métallisé, cette dernière rece-
modifient radicalement sa silhouette en rem- Disponible en vert et en gris métal, ce vant des projecteurs antibrouillards logés
plaçant un profil très fluide par un autre plus modèle possède bien sûr des phares et des dans les carénages situés sous le pare-chocs.
« carré ». La décoration fait appel à de nom- feux fonctionnels. Enfin, c’est vers la Suisse Même si l’on retrouve quelques-uns de ses
breux éléments chromés réalisés en plastique et le lac Léman qu’Henri Chapron tourne ses gènes dans les SM et XM qui lui ont succédé,
métallisé ou à la peinture argent. L’aména- regards pour baptiser le coach sur base DS 21 la DS 19 n’a pas fait école et elle demeure
gement intérieur comporte des sièges bien qu’il présente en 1966 au Salon de Genève. une création unique, notamment en matière
dessinés, des poignées rapportées en plas- Dénommé « Le Léman », il trouve dans la de style. S’ajoutant à ses qualités propres,
tique métallisé, un tableau de bord détaillé miniature de Métal 18 une reproduction à la cette singularité contribue à la rendre encore
et un volant monobranche. Les phares et les hauteur de son image, faite de calme, luxe, plus fascinante et plus de soixante ans après
feux rouges s’allument grâce à des diodes sérénité, richesse sans ostentation, beauté, sa naissance, elle reste pour de nombreux
électroluminescentes. Dès 1958, Chapron ex- discrétion, autant de vertus helvétiques et amateurs de modèles au 1/18e un thème de
pose au Salon de Paris un cabriolet DS 19 qui lémaniques qui siéent fort bien à la clientèle collection. Ils peuvent déjà en placer une
va inciter Citroën à inclure un cabriolet à sa qu’il vise. Pour la plupart des « Citroënistes », bonne vingtaine dans leurs vitrines… et ce
gamme. Mais à côté de ce cabriolet « usine » cette voiture est la plus belle des créations n’est sans doute pas fini ! l
42 Automodélisme N°244
mag slot
atelier slot CONVERSION ISUZU BELLETT 1600 GTR ‘69 (1re PARTIE)

TexTe eT phoTos
ChrisTian
hillairaud
Auto... mobile !

Cette maquette statique Arii de petite japonaise


des sixties plaisait à notre « Kiki » national. Il a
décidé de la slotiser et, en deux parties, il vous
propose les différentes étapes à suivre. Une
transformation qui peut bien sûr concerner
d’autres types de voitures.

Depuis le milieu des années 90,


de nombreux fabricants de
voitures de circuits routiers
sont apparus, parfois briève-
ment. Industriels ou artisans,
tous ont contribué à élargir
considérablement le choix des
modèles proposés aux amateurs
de miniatures roulantes. Malgré
cela, il existe encore des
frustrations. Heureusement,
une solution existe…

T
ous les mois, lorsque je regarde les Comme nous sommes en France, je vous 120 ch pour 920 kg. Tout à fait le genre de
pages des nouveautés statiques pré- propose, tout simplement, le terme de fiche technique qui capte mon attention.
sentées dans notre Automodélisme conversion. Avec un peu d’imagination, Cette petite bombe n’existe, au 1/32e (mon
préféré, il y a au moins un ou deux d’outillage et à l’aide de toutes les pièces échelle de prédilection), qu’en maquette.
modèles qui me font de l’œil et pour lesquels détachées et accessoires commercialisés par C’est chez le fabricant japonais Arii que j’ai
je me dis : « Dommage que personne n’y différentes marques, vous allez constater trouvé mon bonheur. En surveillant un site
pense pour le slot ! » Faut-il se résigner pour qu’il est possible de motoriser à peu près de vente aux enchères bien connu, j’ai réussi
autant ? Pas vraiment, car il « suffit » de n’importe quoi et à n’importe qu’elle échelle. à en trouver une pour la somme très correcte
rendre roulante la miniature statique qui de 10 €.
nous fait envie et, en deux parties, je vous Ma quête arii
propose de suivre les différentes étapes de Mon dernier choix s’est porté sur une petite rasseMbler le nécessaire
cette transformation. sportive japonaise que je trouve très sympa- La maquette se compose d’une coque en
« Scratch building », « kit-bashing »… à tort thique. Une GTI des 60’s. Une sorte de Ford une seule partie, ce qui est plus simple à
ou à raison, certains emploient ces termes Cortina Lotus en kimono. L’Isuzu Bellett est travailler, un châssis et des grappes de pièces.
pour désigner le « bricolage » qui consiste à équipée d’un moteur 1 600 double arbre à Le défi revient à motoriser l’ensemble, si pos-
transformer une auto de vitrine en modèle cames en tête (DOHC) alimenté par deux sible en gardant l’habitacle. Le premier travail
capable de rouler sur un circuit miniature. carburateurs. C’est une propulsion d’environ consiste à réfléchir sur la problématique de

44 Automodélisme N°244
1

2 1.2 Les boîtes des


maquettes Arii sont
graphiquement très
jolies. Elles ne sont
pas faciles à trouver
en France mais les
sites de vente sur
Internet facilitent
bien les choses.

3 4

5 6

8
7

3.4.5.6.7.8 Le contenu est de bonne qualité. La maquette est bien proportionnée et assez
finement gravée. Les pneus fournis, bien qu’en caoutchouc souple, ne sont pas utilisés pour
la transformation. Ils sont incompatibles avec les jantes retenues et rejoignent la boîte à rabiot.
Le catalogue Arii et la notice en japonais sont… exotiques.

N°244 Automodélisme 45
atelier slot CONVERSION ISUZU BELLETT 1600 GTR ‘69 (1re PARTIE)
9 10

11 12

13 14

15 16

46 Automodélisme N°244
17 18

19

9. La coque est poncée pour éliminer les défauts de moulage et améliorer


l’accroche de l’apprêt et de la peinture.
20
10. Quelques coups de lime sont nécessaires pour ébavurer certains endroits.

11.12 Le dos des feux est peint à la peinture chrome. Leur transparence est bonne
et l’effet obtenu satisfaisant.

13. La partie arrière du châssis de la maquette est conservée. Elle est percée
pour laisser la place à une vis…

14.15.16 … qui va mordre dans une pièce confectionnée dans un morceau


de plastique chauffé au sèche-cheveux, formé et collé sur le châssis.

17. La partie arrière du châssis est vissée à la coque, il suffit de repérer


l’emplacement où va être créé le puits de vis avant. Une petite goutte de peinture
au bout d’un tournevis fait l’affaire.

18. Le puits de vis avant est confectionné grâce à une cheville en plastique collée
avec une petite goutte de néoprène pour la maintenir avant le collage définitif.
Saupoudrez de bicarbonate de soude, mouillez la poudre avec quelques gouttes
de Cyano… et le résultat obtenu en « béton » !

19. Ce mélange très solide est utilisé pour assembler et renforcer différentes
parties sensibles du montage (voire nos flèches).

20.21 Le châssis PSK prévu pour des autos au 1/43e est étiré au maximum de
ce qu’il peut faire. Pour le rigidifier et permettre de le lester facilement, j’ai placé
un rectangle de plastique.

N°244 Automodélisme 47
atelier slot CONVERSION ISUZU BELLETT 1600 GTR ‘69 (1re PARTIE)
21 22

23 24

22. La maquette est roulante. 25


23.24.25 Les inserts de jante fournis
par Arii sont usinés pour prendre
place dans les jantes Le Mans
Miniatures. La suite dans un
prochain numéro…

faire entrer un moteur, un guide et une trans- est de trouver des roues, jantes et pneus, en créer un puits de vis central à l’avant. Pour
mission dans cette petite voiture. Heureuse- particulier quand on cherche à reproduire à l’arrière, après quelques hésitations, je retiens
ment, plusieurs marques commercialisent l’échelle des jantes de 13 pouces de diamètre. l’idée de garder une partie du châssis de
des pièces détachées destinées à améliorer Je me suis souvenu que Le Mans Miniatures la maquette, le soubassement du coffre, sur
des modèles existants ou spécialement produit une R5 Alpine qui a des roues de la lequel le châssis motorisé sera vissé. Le
dédiées aux amateurs de conversion. Pour le bonne dimension. Il se trouve que LMM châssis de la maquette est découpé à la
châssis, j’ai trouvé mon bonheur chez Proto commercialise ces roues au détail. Les princi- Dremel et collé à la coque. Une pièce est
Slot Kit, l’artisan varois proposant un cata- paux éléments nécessaires à la conversion créée dans une chute de carte plastique
logue technique assez complet. Mon choix sont réunis, « yapluka ». Evergreen pour être ensuite positionnée sur
s’est porté sur un châssis PY43N que j’avais le châssis PSK et servir de point d’ancrage.
en stock depuis quelques années. Spécialement PréliMinaires Une vieille carte de crédit, de fidélité, etc.,
conçu pour motoriser des 1/43e, ce châssis, Le premier travail consiste à éliminer les peut faire l’affaire. Le châssis roulant et la
malheureusement épuisé chez le fabricant, est marques de moulage et à ébavurer la coque maquette assemblés font quelques tours
en frittage de polyamide imprimé en 3D. Il est et le châssis de la maquette. Ensuite, de circuit pour vérifier que tout va bien. Le
fourni avec un moteur « slim ». Cet ensemble j’assemble le châssis PSK et le présente dans travail plus classique du montage de maquette
est parfait pour se glisser dans les petites la coque pour figer les réglages d’empatte- peut commencer. Je vous le proposerai dans un
autos. Une des plus grandes difficultés ment et de voies avant et arrière. Il va falloir prochain numéro. l
48 Automodélisme N°244
Abonnez-vous !

64€ seulement au lieu de 71,50 €

VOS AVANTAGES ABONNÉS


La livraison à domicile Des économies et un prix garanti
toute l’année L’assurance de ne manquer aucun numéro

BULLETIN DE COMMANDE
à retourner sous enveloppe affranchie avec votre règlement à :
Automodélisme - 60643 Chantilly cedex

Oui, je m'abonne à Automodélisme et je choisis mon offre :


1 an (11 nos) pour 64 € seulement (au lieu de 71,50 €)

6 mois (6 nos) pour 34 € seulement (au lieu de 39 €)

MES COORDONNÉES M. Mme Mlle


Nom :
Prénom :
Adresse :
Cplt d’adresse (résidence, lieu dit, bâtiment…) :
Code postal : ■■■■■
Ville :
J’indique mon numéro de téléphone et mon mail pour le suivi de mon abonnement.
Téléphone : ■■■■■■■■■■
E-mail :
J’accepte de recevoir par e-mail les offres des partenaires sélectionnés par Automodélisme

JE RÈGLE DE LA MANIÈRE SUIVANTE : AMODDH17


Chèque bancaire ou postal à l’ordre de SFEP

CB : N° ■■■■ / ■■■■ / ■■■■ / ■■■■


Date de validité : ■■ / ■■
Signature obligatoire :
Cryptogramme : ■■■
(Notez les trois chiffres présents au dos de
votre carte de paiement près de la signature)
Tarifs hors France métropolitaine : nous consulter au 01 47 11 22 86
Simple et pratique... vous pouvez également vous abonner sur :
www.hommell-magazines.com ou par téléphone au 01 47 11 22 86
Automodélisme est édité par SFEP, 48/50bd Sénard, 92210 Saint-Cloud. Offre non cumulable valable 2 mois, dans la limite des stocks
disponibles. Vous disposez d’un droit de rétractation de 14 jours à compter de la réception du magazine en notifiant clairement votre décision à
notre service abonnements. Les informations recueillies à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique destiné à SFEP pour
la gestion de son fichier clients par le service marketing et la direction des abonnements. Conformément à la loi « informatique et libertés »
du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent en écrivant à l’adresse
d’envoi du bulletin. Ces informations pourront être cédées à des tiers. Si vous ne le souhaitez pas, merci de cocher la case ci-contre
.